archive

Archives de Tag: Arts Factory

Pour la sortie d’Impossible numéro 11, Philippe Dupuy, Charles Berberian et moi vous invitons à la galerie éof que nous envahirons à partir de 18h. Les plus téméraires nous regarderont et écouteront jouer et dessiner à partir de 19h30 sur un film retrouvé dans nos archives : on y verra des vampires, du Pakistan, et sans doute nos dessins aussi. C’est Arts Factory qui organise et invite, dans le cadre de l’exposition Jean Lecointre. Le même soir, au même endroit, on fêtera aussi les dernières parutions des éditions Cornélius qui seront là, avec nous, au complet.


Dans la continuité de notre revue IMPOSSIBLE (7 numéros déjà parus), Philippe Dupuy, Charles Berberian et moi, organisons grâce à Arts Factory une exposition de nos dessins.
Celle-ci aura lieu dans la librairie OFR, à Paris, en juin 2010.

Impossible3-COUV

Impossible5-COUV

Impossible6-COUV

Trois numéros d’IMPOSSIBLE viennent d’être imprimés. Les numéros 3 & 5 seront en vente au Salon Light ce week-end à Paris, et le 6 au Winter Show d’Arts Factory en décembre. Ils seront aussi en librairie. Je n’en ai aucun, pas la peine de me les commander.

newsletterbolexlightCe week-end au Point FMR (vendredi, samedi, dimanche) se tient le Salon Light où l’on peut trouver tous les ans les plus beaux et intéressants fanzines, publications introuvables ailleurs, livres d’artistes, disques aux pochettes faites à la main, etc. Arts Factory y tient un stand où l’on pourra se procurer leur dernier ouvrage, un cahier dessiné par Blexbolex. On devrait aussi trouver sur la table d’Arts Factory les deux nouveaux très beaux numéros d’Impossible…

Difficile de faire l’impasse sur ce qui s’annonce comme l’exposition la plus percutante de l’année, attendue depuis une décennie ou plus, ou en tout cas depuis que l’on a appris que les Picasso (Loulou et Kiki) retravaillaient et que leurs travaux actuels étaient un pont jeté vers certaines oeuvres toujours vives des années 70 tout en étant tout ancrées dans la réalité de la fin des années 2000 : réalité politique et sociale, réalité esthétique aussi. Leur Engin Explosif Improvisé se décline ainsi en une exposition et un livre du même titre, édité par l’Association avec une maquette d’Etienne Robial – ce livre-là, on l’attend avec plus de ferveur encore et de fièvre que la Bible de Crumb, qui, dit-on, sera pré publiée dans Télérama cet été. Les Picasso, eux, n’ont pas besoin de prépublication : ils ont tant infesté les journaux comme Libération vers la fin des seventies, que leur influence est tacite, souterraine, implicite, freudienne presque. Leur retour est un événement, un moment, peut-être la fin d’une parenthèse ou le début d’autre chose. Et le fait qu’ils reviennent avec un livre entièrement consacré à des questions politiques, notamment la précarité, met en exergue la similitude des époques ou en tout cas la même urgence et la même nécessité de changement qui devait exister dans la France d’il y 30 ans et celle d’aujourd’hui. Leur livre trouve aussi une résonance sur un site qu’ils consacrent aux mêmes questions. Ils m’ont accordé une interview par mail : dès l’arrivée de leur réponse, je la publierai sur www.menstyle.fr et donnerai le lien ici.

> vernissage le jeudi 4 juin 2009 de 16h à 21h
> exposition du 5 au 20 juin 2009 > lundi au samedi 14h-20h
> espace éof – 15, rue saint fiacre 75002 paris
> métro : grands boulevards > infos > effi + laurent > 06 22 85 35 86

%d blogueurs aiment cette page :