archive

Archives Mensuelles: janvier 2011

Publicités

 

J’écris ces lignes en écoutant le disque : une compilation arrivée par la poste, inattendue et inouïe aussi. De l’Indonésie, je ne connaissais rien de musical et d’un coup déboulent là vingt groupes et artistes qui, entre 1970 et 1978, jouaient un rock oublié depuis, mais extrêmement fantasmé : du psychédélisme mêlant rock, funk sale, pop illuminée. Le tout est souvent porté par de beaux arrangements dont les sources semblent venir des disques des Beatles et Jimi Hendrix, mais comme s’ils avaient été distordus par la distance entre les pays et les cultures. Il y aussi beaucoup d’échos de l’Inde, mais condensés en petites pépites tendues, d’où surnagent des voix dont on ne sait si elles implorent un amour perdu ou une divinité oubliée. Le disque s’appelle « Those Shocking Shaking Days », il a été compilé par Egon de Stones Throw et sort sur le label Now Again, filiale de ce dernier, accompagné par un livret qui donne envie de prendre le premier avion pour dénicher les vinyles originaux.

Kunlun dont le nom évoquera de jolis souvenirs aux lecteurs d’Iron Fist (ils étaient nombreux dans les années 70 et 80), est sorti sur Winged Sun, le label de High Wolf. Deux cassettes, rassemblées sur un CDR tout juste sorti, donnent le ton d’un ensemble très prometteur, évoluant dans des contrées musicales moins psychédéliques que High Wolf, mais tout aussi psychotropes : ici, on est dans une forme primitive de techno, quasi animale, oscillant toujours entre l’organique et le froid, le monocorde et le démantibulé. Longues plages à l’acidité vermillon, tourneries implacables faites sans doute au fond d’un studio de bout d’appartement endormi, usant à merveille des ressources les plus lo-fi pour en faire quelque chose de quasi céleste, ce disque accompagne à merveille, comme son négatif, l’autre belle réalisation récente de Winged Sun, la cassette de Black Zone Myth Chant. Tout cela s’écoute chez Winged Sun ou Kaugummi.

Plus de dix ans maintenant que j’aime écouter les productions de Christoph Heemann, notamment ses groupes Mirror (avec Andrew Chalk) et, plus récent, In Camera : on y entend une musique céleste, très belle et plutôt élégiaque, bourdonnante et étrangement opaque – je n’ai jamais su comment ces drones se fabriquaient et le mystère m’allait bien. De Heemann, j’adorais aussi un album fait avec Merzbow, et quelques autres avec Current 93, tout en sachant que Jim O’Rourke en était proche, ayant même fait partie, vers le début des années 2000 de Mirror. Il y a quelques jours, je suis tombé sur ce double CD de compositions faites avec Andreas Martin, dont certaines remontent aux années 1980 lorsque les deux musiciens faisaient partie d’un groupe, HNAS, qui avait eu son heure de gloire dans les milieux post-kraut et néo-Indus. En prenant cet album, qui compile leurs travaux ensemble, je pensais retrouver la même ferveur qui jaillit de Mirror, quiète et dense, et sans doute mâtinée de collages et bruits comme les affectionnaient les proches de Nurse With Wound il y a 25 ou 30 ans. Surprise, ce n’est pas là un disque de drones, mais plutôt un album de morceaux évoluant entre la répétition nonchalante du krautrock, les montages surréels mais discrets de quelques électroniciens obscurs, les guitares minimales de John Fahey dont aurait extirpé les accents blues. En quelques mots, ces morceaux composés entre 1987/88 et 1993/95 (à l’exception d’un seul plus récent, de 2000), évoquent ce qu’ont tenté de faire vers le milieu des années 90 des groupes comme Tortoise et surtout Gastr del Sol dans lequel Jim O’Rourke et David Grubbs semblaient, rétrospectivement, très au fait de ce que Heemann et Martin avaient de leur côté, en Allemagne, déjà enregistrés. Et en 2011, sonnant comme le chainon manquant entre le krautrock et le post-rock, entre la musique industrielle et la techno minimale, cet album s’écoute comme un vrai trésor retrouvé, un caisson de résonance avec l’époque, qui sert de machine à démonter le temps, à rêver d’autres réalités musicales.

%d blogueurs aiment cette page :