archive

Archives de Tag: loop

Je me souviens un matin devant la boutique New Rose, nous n’avions pas encore le bas ou à peine, et Frédéric et Gérome arrivaient là et devant le numéro de l’hebdo anglais Sounds qui annonçait la séparation de Spacemen 3, nous étions consternés et puis Frédéric a eu cette phrase : « maintenant, c’est Loop qui sera maître du monde ». Et ce n’était pas entièrement faux, puisque, peut-être,  20 ans plus tard, c’est Loop que l’on réédite avec soin et c’est Loop même que l’on entend résonner chez pas mal de groupes  portés sur le drone, à commencer par Sunn O))). Loop, donc, avec Spacemen 3, était le seul groupe dont je pouvais me vanter de tout posséder, et même en plusieurs exemplaires. Tout, et plus encore, est désormais réédité et je ne saurais trop recommander le triple CD The World In Your Eyes, qui reprend l’ensemble de leurs maxis. J’ai passé des années à ne pouvoir m’endormir qu’en écoutant la face B de leur premier, Burning World, une sorte de flottaison éthérée, mais aride et pressante – j’ai même vu Field Mice la reprendre et j’ai même la reprise sur un flexi transparent quelque part. Ensuite, il faut écouter les autres albums du groupe, répartis sur 3 CD, désormais dédoublés grâce à des bonus. Tout cela est juste un retour de mystique, mais il faut bien avoir une religion, quelque part.

Le 31 octobre et le 1er novembre prochains, les Instants Chavirés accueilleront un festival organisé par le musicien Sylvain Chauveau sous le nom de Onement. Plus précisément, Onement est le nom d’un label qu’il a créé pour sortir des albums en vinyle à un seul exemplaire – une méthode assez radicale pour redonner de la valeur à la musique, ou en tout cas pour lui redonner son identité originelle : celle d’oeuvre d’art. Le festival accueillera quatre concerts : Hauschka,  Stetchandrelax, 0 et Robert Hampson (Loop, Main). Onement démarre d’ailleurs par une oeuvre de ce dernier, qui sera jouée pour la première et dernière fois ce soir-là. On ne pourra la réécouter que si on achète le disque : pour cela, il faudra soit se battre, soit se ruiner…

Plus d’infos par là :

www.myspace.com/onement /www.onementlabel.com

%d blogueurs aiment cette page :