archive

Archives de Tag: james taylor

Publicités

Enregistré à la maison, ce disque de 1972 a quelque chose qui évoque comme un pendant positif du Harvest de Neil Young. Deux disques de grange, où résonnent les instruments de musiciens qui jouent dans une harmonie si fragile qu’elle en est angoissante. La voix de James Taylor (star à l’époque, mésestimé aujourd’hui) est tout en apesanteur, un brin grave, qui raconte une ou deux histoires, pas plus. Mais qui, souvent, vont au coeur. La face A, surtout, est splendide, s’écoule comme un flux ininterrompu, sans accroc, mais dévoilant à chaque nouvelle mélodie, des milliers d’aspérités auxquelles se raccrocher. De quoi pleurer, et comprendre que même si l’on n’aime pas les chiens, on peut tout de même en aimer un seul.

%d blogueurs aiment cette page :