archive

Archives de Tag: dubstep

http://www.xlr8r.com/podcast/2008/08/dusk-blackdown

Publicités

De loin, on dirait du Massive Attack. De près, c’est juste un single entêtant, chanté d’une voix de fer mélancolique, tout en rondeurs mais insidieusement tranchante, prête à pleurer.

Deux remixes en ce moment, me fascinent : celui de Shackleton, très dense et vertigineux, pour Villalobos – une merveille. L’autre est fait par rustie, pour Pivot, nouvelle signature rock de Warp, mais qui joue comme s’il s’agissait d’un Autechre noisy. Le maxi de Martyn est assez beau aussi. Mais, cette semaine, je suis conquis par des disques plus vieux, des rééditions : le Tamper de Jim O’Rourke, longtemps épuisé, qui ressort sous une pochette minimaliste. Le contenu est drone, viscéral, très prenant. Le Dance Hall Showcase II de Sugar Minott  : une vraie merveille, qui mixe versions chantées et dub. Chaque disque de Minott est une merveille et celui-ci, qui date de 1982 est un des plus attirants, immédiatement séduisant, richement arrangé. Il y a aussi le CD qui réédite les versions du morceau Vantage isle de Deepchord, parfait pour se laisser entraîner sur une pente vaguement groggy. je ne dévoile pas encore tout le reste, mais la compilation Living is Hard, entendue par hasard dans un magasin à Berlin (Hardwax – pas spécialement le lieu où je pensais tomber sur ça) est sublime, emplie d’une étrange mélancolie, d’un sentiment ineffaçable de douleur contrite, de chant sans lendemain.

burial dj-kicks

Always a good time for some Burial news. !K7 Records has announced that the enigmatic dubstep producer is up next in their generally stellar DJ-Kicks series. According to the label: « We hear whisperings from the studio that he may treat his dearest dubstep, techno and even r’n’b tracks with his unique production style before mixing them with exclusive material… » Should be absolutely huge. Burial’s DJ-Kicks installment drops June 23 (July 8 in the U.S.).

Un autre maxi pour la journée, produit par Peverelist, petit maître du dubstep en voie de devenir grand. Deux morceaux sur ce vinyle, qui résonnent comme un lien entre le dub et la techno lente, comme si quelqu’un réinventait d’un coup Massive Attack. Peverelist est de Bristol, il fume sans doute pas mal de gros joints et sa musique est simplement entêtante, enivrante. Idéale pour ce printemps qui n’arrive pas, et le sommeil qui se fait rare. On peut trouver un mix de lui par ici :

http://www.dqxt.org/dubwar/

ou par là :

http://www.dqxt.org/dubwar/podcast/dubwar_podcast.rss

Tant qu’il est encore en ligne, il faut écouter ce mix, fait par DST et offert par l’excellent label Skull Disco. Une heure de palpitations engourdissantes.

%d blogueurs aiment cette page :