2013 en disques

dirty-beaches-love-is-the-devil

SV_blog_niblock_grande

Alors, voilà, j’ai fait cette liste, qui rassemble les disques que j’ai sans doute le plus écoutés et, surtout, qui m’ont marqués, me demandant à y revenir plusieurs fois. Il y a le Tropic of Cancer, qui me fait vibrer à chaque écoute, comme quand j’étais gamin et qui se bonifie à chaque fois – un classique, au même sens que Faith de Cure, je crois. Il y a aussi le Boards of Canada, qui n’a pas quitté ma platine depuis sa sortie et qui est, je le crois fermement, le plus beau disque de ce groupe. Il y a le Daft Punk, qui m’a happé dès la première écoute et continue à le faire, notamment dans ses morceaux les plus introspectifs (le duo Within / Beyond, inlassable, à écouter en paire). Sans oublier la paranoïa de Ron Morelli, l’ascèse concrète de Rashad Becker et la double cassette de mon homie Supermalprodelica… Et de façon subliminale, toute l’année durant, il y a eu Demdike Stare avec 3 maxis (la série Test Pressing) et une cassette arrivée en fin d’année. J’ai aussi eu beaucoup de joie en écoutant la première fois London Grammar avant même que Wasting My Young Years soir un tube (je défie les haineux de trouver une plus belle chanson, un plus beau titre pour 2013, et tout ce qui s’y est passé…). Et puis, au bout de l’année, il y a 24 heures à peine, j’achète sur la foi de sa pochette un peu laide, une compilation de groupes West Coast (San Francisco, LA, Portland, etc.) qui me fait chavirer : garage, pop, flagorneuse, instantanée. Elle a sa place parmi les autres.

Tropic of Cancer, Restless Idylls

Boards of Canada, Tomorrow’s Harvest

Dirty Beaches, Love Is The Devil / Drifters

Daft Punk, Random Access Memories

Ron Morelli, Spit

Rashad Becker, Traditional Music of Notional Species vol1

Supermalprodelica, GDC

Demdike Stare, Test Pressing 003 & Post-Collapse

S.English, Fugitive

Femminielli, Shanghai c’est beau

Bill Callahan, Dream River

Wanda Group, Masculinity is a wonderful thing

V/A I Need You Bad

Nate Young & Demdike Stare, Regression 3 (Other Days)

London Grammar, If You Wait

Miles, Faint Hearted

The Stranger, Watcing Dead Empires in Decay

Etienne Daho, les chansons de l’innocence retrouvée

Kassel Jaeger, rituel pour la mort du soleil

NeoTantrik, Intervision

Shifted, Under a single banner

Four Tet, Beautiful Rewind

Sunny Dunes, Superfluere

Young Echo, Nexus

Et puis, aussi, des rééditions, dont le coffret splendide de Lee Hazlewood et pas mal de New Age / musique concrète et / ou électronique. Un brin de new wave arty LA aussi… Avec au panthéon un Phill Niblock légendaire, arrivé il y a quelques heures à peine et la découverte fracassante de Charles Cohen via le label Morphine, son Group Motion, notamment, est un univers en construction.

Phill Niblock, Nothin To Look At Just a Record

Charles Cohen, Group Motion

Lee Hazlewood, There’s a dream I’ve been saving : LHI records

Palmer Rockey, Rockey’s Style

Eliane Radigue, Adnos

Eduard Artemiev, Solaris

Monitor, s/t

Kat Epple & Bob Stohl, Sanctus Spiritus

Emerald Web, The Stargate Tapes

Iasos, Celestial Soul Portrait

V/A, I Am the Center

Louis de Meester, Alpha Recordings

François Bayle, l’Expérience Acoustique

Craig Leon, Nommos

William Onyeabor, Who is William Onyeabor ?

Patrick Cowley, School Daze

17 commentaires
  1. joseph a dit:

    T’as raison, j’avais oublié ! et rajouté… Merci

  2. jacques d. a dit:

    le Dirty Beaches et la réédition de Monitor, la Grande Classe ! Sans oublier celle, rééditée (ré-exhumée ?) certes mais indémodable, de Pere Ubu « at the Longhorn 4/1/78 », du Full Moon Ensemble de « crowded with loneliness », du Dylan de « another self portrait ».
    On la trouvera aussi chez d’autres, bien sûr… et fort heureusement (La Classe ne fonctionnant que par capillarité) !

  3. jacques d. a dit:

    Quoique trop de Classe… tue La Classe !
    Point trop n’en faut. Down with inflation (or infatuation) !

  4. Jafs a dit:

    Salut Joseph.

    Tout à fait d’accord avec toi concernant le dernier BoC.

    Autechre n’a par contre pas laissé sa trace dans cette liste…

    • joseph a dit:

      Oui, au bout del’année, le disque ne me reste pas en tête…

    • Jafs a dit:

      Ratio de constraste…

  5. joseph a dit:

    Et je viens de rajouter un oubli majeur : Superfluere de Sunny Dunes

  6. La Karezza d’Issakidis, grande joie de l’année..

  7. Loire a dit:

    Bonjour Joseph. Je vais puiser dans tout ça comme d’habitude … J’ai finalement eu une année où je n’ai pas écouté tant de nouveautés que ça … j’ai même pas encore écouté les nouveaux Bj Nilsen et Cindytalk c’est dire … le Boards of canada est en haut de ma liste et sans aucun doute celui que j’ai le plus écouté (avec toutes les rééditions vinyles). Et je ne suis pas loin de partager ton avis sur ce disque. L’autre disque majeur pour moi c’est le Mendelson mais je suis loin d’en avoir vu le bout.

    • Jafs a dit:

      L’album de Cindytalk est splendide, Joseph il absolument que tu lui accordes une écoute.

  8. De London Grammar je crois que je préfère Sights à Wasting my Young.
    Sinon 2013 pour moi j’ai surtout écouté les disques de ces artistes :
    Dirty Beaches
    Juliana Barwick
    Drake
    Laraaji
    London Grammar
    DJ Koze
    Inc.
    Yo La Tengo
    Kanye West
    Young Echo

  9. joseph a dit:

    Young Echo, évidemment ! quel oubli de ma part… Et j’ai beaucoup aimé Inc. aussi, sur le moment. L’album de Kanye est très bon aussi, il restera certainement. Laraaji : beaucoup écouté l’année dernière (grâce à la réédition Soul Jazz), mais pas chopé les nouvelles rééditions cette année…

    • J’avoue que j’ai été très entonné de ne pas voir « Nexus » de Young Echo dans ta liste alors que tu avais écris un superbe papier sur le site Obsession, peut être le plus « juste ».
      Le Tropic of Cancer est magnifique, hypnotique et sombre….d’une étrange beauté malade, mélancolique même. De plus, la pochette est magnifique. Y’a pas à dire, tout ce que touche le duo se transforme en or…(noir)…..Et Camella Lobos, quelle classe, quelle Lady !!!!
      Le dernier Boards of Canada m’a aussi pas mal séduit. A l’image de Neil Young, leurs moissons ont été fructueuses et riches !!
      Par contre, je ne peux en dire autant de Daft Punk. Contrairement à toi, et à beaucoup de monde « RAM » ne m’a pas du tout excité. Certes, vu le battage médiatique, ce sera sans conteste un disque marquant de 2013 mais pas pour de « bonnes raisons »…..Dans le genre buzz médiatico-commercial mais réussi, un autre disque a retenu mon attention :
      « REFLEKTOR » d’Arcade Fire…..je sais, étant lecteur de ce blog depuis sa création en 2008, tu ne les aimes pas. (Pour rappel, ton post virulent sur le second de Wolf Parade)….Bref, je te taquine gentiment, HUMOUR !!! Mais « REFLEKTOR » est un immense disque (double) mêlant subtilement rock et électro, finesse d’écriture et efficacité….et plein d’autres chose. Un chef d’oeuvre ????
      Et le dernier album de Mendelson, l’as-tu aimé ??? Un (triple) album inclassable dont il me faudra longtemps avant d’en faire le tour…..et même après des mois d’écoutes répétées et attentives, je découvre de nouvelles terres, des recoins encore inexplorés et même insoupçonnés la fois d’avant……Et tant de disques pas encore découvert. Trop de disques, pas assez de temps….A +

%d blogueurs aiment cette page :