Lou Reed RIP

20131028-010614.jpg
La mort de Lou Reed, un ami nous l’avait annoncée imminente il y a quelques mois déjà : Lou n’allait pas bien et il avait besoin d’un peu de réconfort avant de partir, savoir qu’il était aimé ici et là – savoir surtout qu’on ne garderait pas de lui les images des dernières années, des derniers entretiens durant lesquels il se montrait odieux. Mais, il était bien le seul à pouvoir se permettre de l’être : après tout, sans lui, la matrice du rock aurait été différente, entièrement. Sans lui, pas de Bowie, presque pas d’Iggy, pas de Lester Bangs (ni Yves Adrien, ni personne) et, surtout, l’absence de cette première fois si ténue durant laquelle surgit en vous un morceau du Velvet : une première fois qui ne vous quittera jamais, jamais. Pas la peine de redire à quel point il était grand : les Inrocks, merci à eux, s’en sont chargés depuis longtemps, faisant le boulot mieux que personne (Christian Fevret, JD Beauvallet, vous devez sentir le monde un peu moins beau ce soir, je pense à vous). Johan Kugelberg aussi aura fait le plus gros travail dans son livre et je pense à lui aussi.
Ici, disons plutôt à quel point Lou Reed aura enfanté des rejetons emplis d’amour pour lui, qui auront toute leur vie tenté de lui plaire, d’attirer son regard : de Spacemen 3 à Black Dice, de Loop à Wolf Eyes, ils ont tous pris leurs racines en lui, élargissant ses voies, testant ses routines.
Récemment, je parlais avec John Cale qui se refusait à prononcer le nom du Velvet Underground. Ce soir, il doit se sentir seul, un peu moins proche du génie, un peu plus près du précipice. Lou Reed est parti. Où qu’il soit, qu’il ne doute pas de notre dette, de notre amour. RIP.

3 commentaires
  1. jacques d. a dit:

    Juste avant de faire l’Histoire, quand il n’y posait encore que le pied :

    • Incroyable cet enregistrement, les prémisses du génie ! Fin 50’s – début des 60’s je suppose.
      Je vois que le premier morceau se nomme presque comme celui du Velvet « All Tomorrow’s Parties ». Est-ce son origine ??

      • RZB-DRK a dit:

        C’est un EP en photo, une réédition Norton comme l’indique le logo en haut à droite, et qui date de l’an 2000 : son titre est donc une évocation a posteriori de « All Tomorrow’s Parties », un clin d’oeil quoi…

        La face A avec « Your Love » date de 1962, la face B de 1958, oui.
        Et King Curtis rôde et joue…

%d blogueurs aiment cette page :