Eiko Ishibashi, le mirage de la vie

EikoIshibashi_ImitationOfLife_MINI

Un disque venu du Japon via Chicago, qui reprend le titre d’un film de Douglas Sirk, produit par Jim O’Rourke, c’est plutôt bon signe, n’est-ce pas ?

2 commentaires
  1. je les ai vu deux fois en concert, les deux albums avec O’Rourke sont supers

  2. Je ne connais pas Eiko Ishibashi mais si le disque est produit par sir O’Rourke, il ne doit pas être fondamentalement mauvais.
    Et Jim est ultra productif cette année car en plus de cet album, il a sorti : « The Love Robots » avec Paal Nilssen-Love et Lasse Marhaug et aussi le projet « Steamroom » soit en 8 disques différents quand même !!!

%d blogueurs aiment cette page :