Jason Molina, RIP

Je tenais Jason Molina pour ce qu’il y a de plus beau dans la famille des chanteurs, un Neil Young pour nous autres, ceux de la génération des illusions mortes nées. Ses chansons sont dans ma tête, en permanence. Notamment celles sorties vers le milieu des années 2000, sur une poignée d’albums, signés Songs : Ohia ou autre chose encore – Magnolia Electric Co. Il vaut tout le reste, trois de ses accords suffisent à remplir une vie. La sienne n’est plus. Si je savais pleurer, je n’arrêterais plus.

Publicités
4 commentaires
  1. Je ne savais pas pour Jason Molina. Tragique !!
    Quand je pense à ses chansons, il y a en a une qui me vient immédiatement en tête, magnifique, épique, fièvreuse et sombre, c’est :
    « Not Just A Ghost’s Heart », sixième titre du superbe « Ghost Tropic » sorti en 2000. Une longue incantation sonore de 12 minutes extrêmement intense, au lyrisme inouï.
    Un grand artiste nous a quitté…….RIP…

  2. RZB-DRK a dit:

    Dans cette chanson précisément, une certaine proximité d’avec Bonnie « Prince » Billy ..
    Je vais écouter « Not Just A Ghost’s Heart », je ne connais pas bien ..

    • Voici donc le superbe titre « Not Just A Ghost’s Heart ». Bonne écoute !!!!

      • RZB-DRK a dit:

        Merci !
        Je ne saurais par ailleurs résister à offrir Bob Brown en partage :

%d blogueurs aiment cette page :