Une heure de Kevin Drumm volée à 2013

kdrumm

Vous avez aimé vivre en 2012 ? Vous adorerez 2013, sûrement. Nous le savons parce que 2013 a déjà commencé en nous envoyant (nous les gens du passé) une heure de notre futur. Une heure qui ne devrait sortir qu’en février prochain, deux mois après la fin du monde. Une heure que Becka Diamond, a mis en ligne sur son site. Becak Diamond ? Une jeune fille de Los Angeles qui devrait tous nous fasciner ne serait-ce que par les rubriques de son site (Music, Fashion, Beauty…) et ce qui s’y trouve, vraiment – c’est-à-dire ce monde qui n’existe qu’à Los Angeles, où une fille peut parler tout autant d’un lipstick introuvable que d’une rareté de Dead Can Dance, s’extasier sur une fringue vintage et balancer, deux minutes plus tard, cette heure extraite du prochain Kevin Drumm, une heure arrachée à 2013. Et pas n’importe quelle heure : un morceau qui renoue avec les deux disques précédents de Drumm pour le label Hospital, très drone, et dont il s’était départi avec des productions plus récentes, plus noise, moins belles et pénétrantes. Cette heure de Kevin Drumm forme une partie d’un ensemble plus vaste, titré Tannenbaum (sapin de Noël – en France, qui oserait ?) et qui correspond, étrangement, totalement, avec cette idée même qui sous-tend Noël : une immobilité glacée, quelques secousses à peine perceptibles, une métamorphose lente du monde, un regimbement extrêmement ralenti, très peu pulsé, tout en apesanteur, lourde, une dinde asséchée.  Le disque, prévu chez Hospital (le label de Prurient alias Vatican Shadow alias Christian Cosmos) sera constitué de deux CD. Une édition de tête est déjà en vente, comprenant deux cassettes supplémentaires. En attendant de la voir, de l’avoir (peut-être), on peut plonger dans le morceau mis en ligne qui s’intitule Nightside –  dont la densité finit par évoquer un mirage, entre torpeur et langueur, hypnotisme et envoûtement.

PS : la photo est de Kevin Drumm, trouvée chez 13:13

Publicités
1 commentaire
  1. RZB-DRK a dit:

    La dite demoiselle possède apparemment une bien belle affiche du « Frisson des vampires » de Jean Rollin !

%d blogueurs aiment cette page :