2012 par Merzbo-Derek

laurie3

L’heure des bilans ? Voici celui de Philippe Robert ou plutôt de son blog à lui, Merzbo-Derek, résumé ainsi : « Cet été, un post consacré à The Wake titrait : « Où en êtes-vous du passé ? » Eh bien, pour ma part, je suis en plein dedans, et j’ai du mal à en sortir. Retromania quand tu nous tiens… Pour autant, j’écoute encore des choses actuelles. Disons que je vais les laisser émerger, confiant au temps le soin de faire son office. Laisser s’imbriquer tout ça : incunables et actualité. »

Disques :
Way Of The Cross « Mind Of The Dolphin » Phoenix
Josephine Foster « Blood Rushing » Fire Records
Julian Cope « Psychedelic Revolution » Head Heritage
Small Cruel Party « An Accident In Substance » Harbinger Sound
Various Artists « Black  Mass Rising Original Soundtrack » BMR
Yoko Ono / Kim Gordon / Thurston Moore « YOKOKIMTHURSTON » Chimera Music
Hijokaidan & Akira Sakata « Made In Studio » Doubt
Chris Connelly  » The Collapse Of Ether » Tapeworm
Charles Gayle Trio « Streets » Northern Spy
Jazz Hijokaidan « Made In Japan » Doubt
Matthew Shipp / J Spaceman / Steve Noble / John Coxon « Black Music Disaster » Thirsty Ear
Mark Feehan « MF » Siltbreeze
Harry Pussy « One Plus One » Palilalia Records
Harry Pussy « Let’s Build A Pussy » Editions Mego
Death Magazine 52 « Death Magazine 52 » Harbinger Sound
Beau Delay Orchestra « Joue Yokohama mon amour » Les Disques en rotin réunis
Hermann Nitsch « 17.09.2009 Orgelkonzert, Pauluskrk, Tilburg » Dead Mind Records
William Parker « Centering » NoBusiness Records
« Popofoni » Prisma Records
Kluster « Klusterstrasse 69-72 » Vinyl On Demand
Sema « Time Will Say Nothing 1982-1984 » Vinyl On Demand
John Bender « Memories Of Mindless Mechanical Monologues 1976-1985 » Vinyl On Demand
Conrad Schnitzler « ConTainer T1-12 » Vinyl On Demand
Leslie Winer « Leslie Winer &c. » The Wormhole
Ike Yard « A Second » Desire
Andrzej Korzynski « Possession » Finders Keepers
Ennio Morricone « Morricone In Colour » Cherry Red
Sensations Fix « Music Is Painting In The Air » RVNG INTL.
Louisa « Markswoman » Mark « Breakout » Soul Jazz Records
Laurie Spiegel « Expanding Universe » Unseen Worlds
The Great Unwashed « Clean Out Of Our Minds » Exiled Records
Jimmy Page « Lucifer Rising » Jimmy Page Ltd.
Frank Lowe « The Lowesky » ESP-disk
Frank Wright « Blues For Albert Ayler » ESP-disk
Father Yod « The Thought Adjusters » Drag City
Ramleh « Awake! » Harbinger Sound
Don Preston « Filters, Oscilators & Envelopes 1967-75 » Sub Rosa
Pauline Oliveros « Reverberations : Tape & Electronic Music 1960-1970 » Important Records
Plus Instruments « Februari – April 81 » Poutre Apparente
JFK « Teenage Fantasy 1987-1988 » Harbinger Sound
Jean Dubuffet « Expériences musicales de Jean Dubuffet (II) » Rumpsti Pumsti
Can « The Lost Tapes » Mute Records
The Pyramids « They Play To Make Music Fire (1973-1976) » Disko B
Rotomagus « The Sky Turns Red » Lion Productions
Dariush Dolat-Shahi « Electronic Music, Tar And Sehtar » Dead-Cert

Sur la musique :
Savage Pencil « Trip Or Squeek’s Big Amplifier » Strange Attractor Press
« No Regrets : Writings On Scott Walker » Orion
Julian Cope « Copendium » Faber and Faber
« Personal Best n°2 », Marhaug Forlag

Concert :
« L’Enfer sous la plage » : Mesa of the Lost Women & Talweg ensemble, au DOJO à Nice.

1 commentaire
  1. RZB-DRK a dit:

    Et remontent à la surface :
    le dernier Gate,
    le Donnie & Joe Emerson bien sûr, « Dreamin’ Wild »,
    le coffret cassettes de Mars, OBLIGATOIRE,
    le Gen-Ken Montgomery chez Vinyl On Demand,
    Ustad Abdul Karim Khan (Important Records notamment)
    les Schnitzler par Bureau B
    le dernier Swans
    le dernier Om
    les Barbys d’Ultra Eczema
    voire le Sonic Youth à Chicago ..
    Et tant d’autres finalement ..
    Et les pas encore reçus comme le coffret Merzbow Vinyl On Demand ..
    Ah oui et le Pinhas Merzbow Wolf Eyes à Victoriaville ..
    Et les dernières rééditions de Mickey Newbury
    Le Bill Wilson « Ever Changing Minstrel »
    Etc
    Etc
    Etc
    Par contre le Scott Walker, je l’ai pour l’instant laissé volontairement de côté, j’attends le moment.
    Le Bill Fay m’a paru trop gnan-gnan (je préfère, outre les deux premiers bien sûr, ceux dernièrement réalisés avec peu de moyens)
    Le Neil Young-psyché, un peu routinier finalement : un classique instantané ?
    Cut Hands, hum ..
    X-TG, hum ..
    Et tous ceux que je n’aurais su écouter cette année, et qui finiront par trouver leur place.

%d blogueurs aiment cette page :