Pour dormir (moins tranquille)

Southern Lord réédite Dopesmoker de Sleep, l’un des disques les plus mythifiés des années récentes. Avec une nouvelle pochette qui devrait logiquement donner envie à ceux qui le possèdent déjà dans ses deux versions précédentes d’acquérir la nouvelle édition.

2 commentaires
  1. A propos de ce mythique disque :
    Je me souviens très bien d’un article que tu avais écris pour les Inrocks en 2003, titré « Drogues’n’roll », à l’occasion des sorties de « Phoenix » (The Warlocks), « On The Eclipse » (Bardo Pond), « Shivering King And Others » (Dead Meadow) et « Amazing Grace » (Spiritualized). Rien que le casting des groupes cités voudrait l’anecdote.
    Mais j’en parle car, en fin d’article, tu avais fait une excellente playlist de disques incontournables de musiques camée, droguée titrée « Psychérock » où l’on trouvait…….. »Dopesmoker » de Sleep ! C’est ainsi que je l’ai découvert, tout comme certains autres disques cités :
    « The Psychedelic Sounds Of The 13th Floor Elevators » – 13th Floor Elevators
    ET SURTOUT……………….. »The Perfect Prescription » – Spacemen 3 !!!
    Mais on trouvait aussi : « Revolver » – The Beatles / « White Light, White Heat » – The Velvet Underground (Immense album) et « Parable Of Arable Land » – The Red Krayola.

    Fin de l’anecdote !! A +

  2. joseph a dit:

    Ah oui, tu ravives ma mémoire ! merci…

%d blogueurs aiment cette page :