Pris dans Vertige

20120408-105752.jpg

Petit format à l’italienne, Vertiges est un travail à deux, entre les dessinateurs Helge Reumann et Gunnar Lundkvist, où chacun se dédouble pour être soi et être avec l’autre, pour exister sur le même plan ensemble tout en étant indépendant l’un de l’autre. Plutôt qu’un duo ou une histoire de couple, Vertiges montre ainsi une histoire de travail et de cohabitation, qui donne un résultat quasi alchimique. Une image muette par page, avec à chaque fois le personnage de chacun des auteurs. Le tout raconte quelque chose tout en semblant décousu, fait d’interstices. Parfois du rouge sanglant surgit dans un dessin autrement noir, comme pour dire que la première impression était fausse : on n’est pas là dans un livre d’enfants, mais dans un livre de gamins qui ont oublié de grandir et continuent à arracher les ailes des mouches – avec une scie.

Publicités
1 commentaire
  1. Je ne connais pas le travail de Gunnar Lundkvist ni celui de Helge Reumann. Mais avec ton petit texte, leur livre « Vertiges » donne envie. Mais aussi par son titre, sa couverture : ce noir & blanc, cette épure graphique, ….On penserait presque à un inédit du label Factory (la pochette me rappel « Unknown Pleasures »), à moins que ce ne soit que pur délire personnel.

%d blogueurs aiment cette page :