Je lis Matthias Picard, Jochen Gerner et Jim Woodring

On pourra toujours chercher ailleurs, se dire que d’autres ont rattrapé le temps et le terrain perdus, que Menu s’est fourvoyé ici ou là, mais rien n’y fait : l’Association continue à éditer les livres les plus immédiatement excitants, fascinants de la bande dessinée en France. Cela, bien sûr, avec Cornélius et, plus récemment le Lezard Noir. Mais, quelque chose se distingue vraiment dans les livres de l’Association, qui malgré une grève récente quasi sanglante, sont toujours porteurs d’une forme singulière : à les voir, on ajuste envie de les lire, de passer du temps en leur compagnie, mais aussi de ne pas les épuiser trop vite. Parmi la nouvelle livraison, trois romans graphiques immédiatement fabuleux : le premier livre de Matthias Picard, qui renvoie tous les clones de Joann Sfar jouer aux billes dans une cour de récré mal oxygénée, tant il semble dire qu’il est l’un des vrais premiers jalons d’une nouvelle génération qui a digéré ses aînés et n’en fait qu’à sa tête, pas à la leur (Nine Antico l’a précédé, dans la même veine, de deux livres). Ensuite, il y a un livre toujours déjanté de Jim Woodring qui réinvente à chaque nouvelle passe l’idée même du psychédélisme dessiné. Puis, pour finir, un petit livre  de Jochen Gerner : si fragile qu’on a envie de le glisser en poche, d’en faire un objet de mystère personnel qui servirait de guide à travers la vie, un peu comme ses souvenirs servent de guide à Patrick Modiano dans ses romans. Explicitement, Gerner poursuit là son travail sur la violence et ses émanations les plus bruyantes ou visibles. Implicitement, il livre un ouvrage impressionniste et noir, qui invoque une géométrie virtuelle de la peur : on serait Rahan, on s’en servirait comme coutelas de papier pour nous donner des indications, des flèches, des chemins à suivre, au hasard d’une géographie de BD brute.

Publicités
5 commentaires
  1. Tout à fait d’accord, L’Association est LA plus grande maison d’édition de BD française.
    Historiquement, dans la suite de Futuropolis (1èr mouture), elle est aussi l’acte fondateur de la nouvelle BD dite indé ou alternative (terme que j’aime bien).
    Les livres éditée par elle sont dans les plus passionnants, excitants, originaux, virtuoses……Daly, Antico, Menu, Sfar, Mandel, Konture, Baladi, David B, Horrocks, Sartrapi…tant de créateurs fidèles ou qui sont passés par L’Asso.

    Et L’Association est la seul « maison » dont j’achète les livres sans rien en savoir parfois, juste à son nom (gage de qualité) !!!

    A + +

  2. FAn of Francky a dit:

    Francky = monsieur de La Palisse

    \°/

    • C’est marrant mais j’ai lu il y a peu, un papier d’une étude sociologique sur : les comportements agressifs, violents ou méchants sur internet.

      L’auteur y expliquait comment, sous couvert d’anonymat (jamais de lien avec le nom), les gens se lâchaient dans les forums, commentaires, etc..Et tout cela dans une grande lâcheté car ils sont confortablement assis devant leur écran, chez eux et surtout anonymes…..A méditer !!!

      Sans rancunes à + !!!!

  3. Très bon bouquins ! Je trouve que les livres de l’association sont « rassurant ». Dans le paysage de l’édition actuelle leur production reste souvent audacieuse, tantôt très pointu (Jochen Gerner) tantôt accessible (Mathias Picard par exemple) il y’en a pour tous les gout… Reste a ce qu’il se vendent… Je bosse en librairie spé BD, j’ai de la chance les indé. c’est « LA came » de mon patron, je peut m’amuser, et faire découvrir un bouquin de l’assoc’ fait toujours plaisir, ils méritent d’être défendu… De toute façon sans libraire dérrière ils ne se vendent pas (sauf peut être Sfar et Sattouf), au moins les autres la fnac nous les piquera pas ! (A découvrir les bouquins cornélius aussi !)

  4. L’Association, mais il ne faut pas oublier Cornelius et Ego Comme X, autres acteurs historiques de la BD indépendante.
    Et effectivement, L’Association mérite d’être défendue, son catalogue est immense, mêmes si elle connait quelques déboires depuis quelques années …

%d blogueurs aiment cette page :