Capacity, Harvey, The Heavy Hand, Bigfoot, New Character Parade : je lis de (chouettes) romans graphiques

 

J’ai cru un moment qu’il ne se passait plus grand chose en bande dessinée et puis la pile à côté de mon lit n’a fait que s’élever, à force d’y mettre de nouveaux livres à lire, achetés ici et là, notamment en anglais. Parmi cette nouvelle moisson très excitante, je remarque surtout deux grands livres : le Capacity de Theo Ellsworth et le Heavy Hand de Chris Cilla. Deux livres de psychédélisme brut, extrêmement travaillés, jusqu’au cordeau de chaque trait, noir. Ellsworth a récemment fait la pochette d’un disque de Flying Lotus que je n’ai jamais réussi à trouver. Pas grave : son livre suffit à remplir les yeux et les oreilles, tandis que celui de Cilla est tout aussi profondément habité. Les autres BD de cette sélection sont tout aussi recommandées : on y trouve de formidables forces d’évocation, d’invocation et même d’invasion de soi.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :