J’écoute Maria Minerva

Ecouté des morceaux de Maria Minerva sur un maxi sorti par 100% Silk et tout de suite tombé amoureux de ce que fait cette fille : sur une rythmique oscillant entre le cheap et le merveilleusement addictif, sa voix vient se placer, poussée par une réverbération et une profondeur post-gothique, rêveuse et minérale. Une cassette vient de sortir et un LP est en prévision chez Not  Not Fun.

Publicités
3 commentaires
  1. Fred a dit:

    Pas mal cette Maria ! Bien que beaucoup plus lo-fi dans l’approche, cela m’a immédiatement évoqué cette reprise de Blondie par Scala (Mark Van Hoen), surtout vocalement…

  2. magalighosn a dit:

    Je viens de tomber sur sa reprise de Unchain my heart, j’adore!

%d blogueurs aiment cette page :