Who By Fire de Leonard Cohen par Coil

Publicités
9 commentaires
  1. Laurent a dit:

    Vraiment pas mal, merci Joseph.

  2. olivier cornet a dit:

    j’écoute à nouveau faces in the fire de legendary pink dots.

  3. Leonard Cohen vs Coil : plutôt réussi.
    Grâce à ton post sur « le rêveur » de Coil et Young Girl rec. avec ces liens, je découvre ce groupe énigmatique et fascinant. Depuis deux jours, j’écoute en boucle cet album « Musick To Play in the Dark » de 1999. Ambiant ou electronica psychédélique ? Transe expérimentale ou I.D.M bucolique ?

  4. joseph a dit:

    Je dirais « IDM lunatique ». Pour Autechre, c’est le groupe qui me l’avait dit, Coil fait partie des plus grands…

  5. eyeless a dit:

    Sans oublier que John Balance a été le premier à parler d’Eyeless In Gaza … génial ET visionnaire (rires).

  6. jerome bauche a dit:

    Etiez-vous à Nantes, au Lieu Unique qui n’avait jamais aussi bien porté son nom que ce jour-là, le 25 mars 2001 ? Je ne m’en suis toujours pas remis. Je me souviens aussi de votre chronique de Musick to play in the dark parue à l’époque dans Magic.

    • Joseph a dit:

      Ah oui je me souviens de cette chronique, une des dernières écrites pour Magic. Tiens, il faudrait que je la retrouve pour la relire… Et, non, je n’étais pas à Nantes, mais j’ai vu Coil en 2000 au Sonar : habillés en ours polaires, inoubliables, avec Marc Almond dans la salle, une danseuse nue en fin de show, et la musique, mon Dieu… Vu aussi, même festival : merzbow et Francisco Lopez, marquants à vie.

  7. oop a dit:

    colour sound oblivion…

%d blogueurs aiment cette page :