Je voudrais voir « Mon Amour » d’Eric Pougeau

Le travail d’Eric Pougeau est un des plus touchants que je connaisse, d’une tension rare, d’une violence rentrée et sourde, mais bien présente. Son livre, Fils de Pute, est essentiel pour quiconque s’intéresse à l’écriture, la littérature, l’art contemporain. Eric a une nouvelle expo (je sais qu’il souffre beaucoup à chaque fois qu’il en conçoit une) et j’ai raté son ouverture, mais je vais trouver le temps d’y passer du temps. Ses dates : 11 mars-4 avril, son titre : « Mon Amour ».

Publicités
7 commentaires
  1. Tu parles très justement, au sujet du travail d’Eric Pougeau, d’une violence rentrée et sourde. C’est clair.
    En voyant ces oeuvres, un sentiment étrange de malaise m’envahis immédiatement. Et m’interroge. Pourquoi ces messages obscures de parents envers leurs enfants ? Le pourquoi de ces slogans pervers comme gravés sur une pierre tombale ??

    Etranges sentiments glauques et sensations de malaise. Surement le but recherché par cet artiste. Surement !! Et pas de complaisance dans ce qu’il dénonce, enfin je l’espère !!!!

  2. olivier a dit:

    cela a l’air très bien. Mais où peut-on trouver ce livre? Fnac et amazon ne connaissent pas…

  3. joseph a dit:

    On le trouve dans quelques librairies et galeries à Paris. L’éditeur, c’est FLTMSTPC (fais le toi-même si t’es pas content).

  4. olivier a dit:

    dommage…je ne suis pas parisien

  5. joseph a dit:

    On peut le trouver au palais de Tokyo, à la librairie Yvon Lambert, à la galerie Olivier Robert. Il en reste peu d’exemplaire, il sera bientôt épuisé. Essayez de le commander dans l’un de ces endroits.

  6. Je viens de découvrir son travail. Il y a une oeuvre de lui à la Maison Rouge en ce moment. C’est assez poignant. C’est une tombe dans un patio, portant l’inscription suivante : fils de pute.

  7. joseph a dit:

    Il faut à tout prix se procurer le livre d’Eric Pougeau qui porte le même titre : Fils de Pute, une des oeuvres les plus fortes et marquantes de récente mémoire.

%d blogueurs aiment cette page :