Les années 2000 d’Etienne Menu

Etienne Menu est un garçon que j’ai rencontré il y a deux ans : il travaille à un étage en dessous de moi, pour le magazine GQ. Il était aussi le tenancier d’un blog assez chouette, il a traduit un livre pour les éditions Allia et vient d’écrire une bande dessinée autour de l’histoire d’un groupe de rock obscur et mythique, inspirée par une multitude de personnages, de musiciens, de légendes. Son livre devrait intéresser tous les lecteurs de ce blog, puisqu’il est nourri par la même chose qui anime, je crois, ceux qui viennent ici ; un appétit pour la musique, pour la bande dessinée. J’ai demandé à Etienne de me faire une liste de ses singles préférés des années 2000 et il m’a livré une liste où il a choisi de ne mettre que du hip-hop. La voici et, évidemment, vos listes et commentaires sont toujours les bienvenus.

SWIZZ BEATZ – IT’S ME BITCHES
JAY-Z /MARIAH CAREY – THINGS THAT YOU DO
DAVID BANNER – PLAY
AMERIE – ONE THING
AMERIE – SOME LIKE IT
CASSIE – ME & YOU
BABY / JADAKISS / CASSIDY / SNOOP – BIGGER BUSINESS
LIL WAYNE – A MILLIE
LIL WAYNE – RAP CITY FREESTYLE (LIVE FROM THE 504)
CAM’RON & DIPSET – OH BOY
CLIPSE / PHARRELL – ME MR TOO
R KELLY – IGNITION REMIX
BEYONCE – DIVA
BEYONCE / SLIM THUG – CHECK UP ON IT
CIARA / LUDACRIS – OH
MIKE JONES / SLIM THUG / PAUL WALL – STILL TIPPIN
KELIS / TOO SHORT – BOSSY
MISSY – LICK SHOTS
JAY-Z – ENCORE
JUELZ SANTANA – S.A.N.T.A.N.A.
BABY / CLIPSE / PHARRELL – WHAT HAPPENED TO THAT BOY
KELIS – MILKSHAKE
KELIS / CLIPSE – MILKSHAKE REMIX
SNOOP – SEXUAL SEDUCTION
SNOOP – I WANNA ROCK
JAY-Z / UGK – BIG PIMPIN
LL COOL J – LUV U BETTER
LUDACRIS – WHAT’S YOUR FANTASY
YING YANG TWINS – WAIT
JUELZ SANTANA – CLOCKWORK

Publicités
14 commentaires
  1. Griffe a dit:

    ça alors, Etienne ! Eh bien, s’il vous plaît, passez-lui le bonjour de la part de Mehdi et dites-lui d’embrasser Aude, merci !

  2. Griffe a dit:

    Dites-lui aussi que j’ai appris (par l’intermédiaire d’un ami commun à Julien P. et à moi) pour sa maladie, et que je suis très content qu’il s’en soit remis.

  3. J’aurais fait quasiment la même liste.

  4. jg a dit:

    Salut redhotcar, et si tu nous donnais ici ta liste des singles 2000 ? Avec un pseudo pareil, il devrait y avoir au moins un morceau de Squarepusher, non ?

  5. Etienne Menu, vous êtes donc l’auteur de « faces B » !!

    Je pourais vous vanter votre bd et en faire une pseudo critique dythirambique, mais nada.
    Je préfère être honnête et vous dire que je ne l’ai pas pas encore lu mais je l’ai parcouru de long en large, l’ai posé pour la reprendre et finir (because mon budget), à la reposer sur l’étalage !!
    C’était juste avant noël et j’ai hésité entre le dernier Joe Daly et le votre. Joe à eu le dernier mot mais je compte très vite me rattraper et je pourais vraiment vous dire ce que j’en pense !!!

    BD et rock sont mes deux passions (comme tous les lecteurs de ce blog qui est l’espace virtuel pour ECHANGER, PARTAGER, SE RENCONTRER, etc…).
    Les deux réunis, comme dirait un certain Joey, « c’est de la bombe bébé…. »

    Je vous propose donc, au lieu de ma liste de single 00′, ma liste de mes bandes dessinées rock’n’roll préférées:

    « Lock groove comix vol1 » JC Menu L’Association
    « Lock groove comix vol2 » JC Menu L’Association
    « Le petit livre rock » de Hervé Bourhis Dargaud
    « Rock Strips » Collectif dirigé par V.Brunner Flammarion
    « Peine perdue » Baladi L’Association
    « Mister nostalgia » Robert Crumb Cornélius
    « Cash : une vie » de Reinhard Kleist Dargaud
    « Rock’n’roll life » de Paley Bruce-Swain Carol ça et là
    « Sclérose en plaque » de Mattt Konture L’Association
    « Headbanger forever » de Mattt Konture L’Association
    « 5 heures du mattt » de Mattt Konture L’Association
    « Barjouflasque » de Mattt Konture L’Association
    « Tombe (la veste ?) » de Mattt Konture L’Association
    « Le rock et moi » Joe Sacco Rackham
    « En route pour Seattle vol 1 & 2 » de¨Peter Bagge Rackham
    « Lucien 11 vol. » de Frank Margerin Humanoïde Associés
    « Le rêve de Meteor Slim » de Franz Duchazeau Sarbacane
    « Les jumeaux du Conoco station » de Franz Duchazeau Sarbacane
    « Blankets » Craig Thomson écriture Casterman
    « Black Hole » de Charles Burns Delcourt

    Et deux livres adaptés à la listes :
    « Comix vinyls » et « Disques et bandes dessinées » : pour les amatteurs de la relation entre les auteurs de BD et les pochettes de disques !!!

    VOILA, MA LISTE RESTE A COMPLETER. AVIS AUX AMATEUR !!!!!!!

    A + + +

  6. EtienneMenu a dit:

    Bonjour Francky. Pour information je ne connais quasiment rien à la BD. « Faces B » est une sorte d’expérience hasardeuse qui a fini par se concrétiser de manière assez drôle. D’ailleurs j’ai l’impression que le « public BD » n’accroche pas trop. Mais vous pouvez tout de même continuer à prévoir de l’acheter.

    • Merci de ta réponse (très franche). T’inquiètes pas, elle ne va pas m’empêcher d’acheter « Faces B ». Au contraire, car depuis le commentaire, j’ai enquêté via google, en ai lu des petits passages, critiques, etc..et le tout m’a totalement convaincu !!!!

      A + et bonne continuation……

  7. T. a dit:

    Bien flashé sur Amerie aussi. « One Thing » est à la hauteur des grands tubes qu’a pu produire la Motown dans les 60’s. Pour les oreilles curieuses, je conseille d’écouter aussi « Cloaked » un titre d’une finesse incomparable. J’ai notamment entendu Dego de 4Hero commencer son set avec ce morceau. Sinon dans une veine plus connotée soul (mouais bof les catégories, hein…) Jill Scott aura vraiment marqué les années 2000. Slowly Surely est un des titres les plus craquants qui soit sorti durant cette décennie, quant au remix de Theo Parrish… Enfin, il serait dommage de ne pas rendre justice à l’American Boy d’Estelle, ainsi qu’à Beth Ditto de The Gossip qui s’affirme comme une très grande chanteuse Soul.

    T.

  8. EtienneMenu a dit:

    Franchement on aurait facilement en mettre 20 de plus, la décennie a eu un ratio quantité/qualité assez dingue. Les Justin, les Missy, My Humps des Black Eyed Peas, Slave 4 U et Toxic, In Da Club, Grindin, Frontin, Beautiful… Ça n’en finit pas.

  9. olivier a dit:

    suis nul en hip hop. Du moins j’ai presque arrêté d’en écouter avec cette décennie. 50 cent, à petite dose. Black Eyed Peas, quand je joue au badminton. Seules admirations réelles: Sage Francis, la grande classe; et puis peut-être Saul Williams en concert.
    Surtout, je me dis qu’en fait les artistes ou groupes de Hip hop les plus intéressants sont souvent ceux qui ne s’en revendiquent pas (ou alors à la marge): Autechre, Arnaud Michniak…
    Enfin, je dis ça, mais franchement je suis nul en hip hop.

  10. matthias a dit:

    Fugitive, elle change de look, impose le cool, réchauffe la température, met un terme à l’ironie, ignore la vanité. Madame de Pompadour à l’ananas, troublante de naturel, elle met à distance en chantant très fort simplement des refrains. Kelis est la beauté. The age of the daisy. Et sinon, Outkast « le » grand oublié ? Je cultive le décalage sans faire exprès, j’aime surtout le rap des débuts, je ne sais pas s’il y aura du rap à la fin, deux ou trois morceaux old : « soul food » de Tuff Crew (sur KG), « To the beat ya’ll » de Lady B, et « I do adore adorno » des Rapologist Doctors (rien à voir avec Cypress Hill si ce n’est… la ganjah ?).

  11. EtienneMenu a dit:

    haha haha i do adore adorno très bon matthias

  12. matthias a dit:

    voici mes titres et artistes préférés des deux décénnies passées (ne les pacsons pas, couplons les) et il y a une évolution ou une décadence : « Baisse ton froc » de Mary T. Oblige, « Faire du gens art » de Toute Taxe Comprise, « Snoopy ain’t a dog » du Peanuts Butter Crew, « In da club Song » de Marguerite Duraille et 50 centimes (duo), « Dogs of Antiquity were worst than us » de Spliff Daddy, « Joseph Kosuth had Piranha pets at home according to an australian scholar named Ann Stephen » de Rihanna, « Today Rap is more and more like an overcooked pasta » des Very Dirty Boys. Deux artistes, deux morceaux rachètent ces vingt années, sans aucun doute possible : Children without whildren « Make Babies ! » et Unfamous Thin « Wagner is too big » (production Doctor Dead). (Tu trouves une recension complète du courant beyond rap et des artistes qu’on peut y fourguer dans un livre encore non traduit de Freddie NiteChe « Do Best Things have an end ? ». Un dernier pour la route : « I do Adore when Brains have some boobs » des Siciliano Lovazzz !

  13. matthias a dit:

    erratum, addendum : le nom de l’auteur de « Do Best Things Have an End ? » est Freddie Nitechichi, je viens de regarder sur mamazon.li ; et puis je dois rendre justice à ces autres pepètes = « Shrew I will tame you » de William Shakesyrears (« Je vais te dompter chipie »), « Looking for cold in Autarcia » de Vulgar ET., « First Rapper to sing a Tongue Twister » de Inside Rhymes Missing, « S/he’s a fool her being too Kool » de Miss Firebottom. Et puis, pour honorer le rap français, l’album Huronlogy du gang québecois DS MODE (surtout le titre « Fais un zeste » et il y a évidemment une reprise de Rod Stewart). Ah et le petit label Difficult Fun a édité un album de rap expérimental « post-media » : « Extension du domaine des organes » du groupe Vox of Medusa. « Ass de trefle » des Sidesteppaz, un autre groupe québecois multilingue, est beau comme une poire !

%d blogueurs aiment cette page :