Mes années 2000 en 62 disques…

Difficile de faire une liste des disques qui resteront des 10 dernières années. Mais voilà une tentative, sans vraiment d’ordre.
N’hésitez pas à poster vos listes des années 2000 ici. Bonne année.

Burial – Untrue
Earth – Hex
Bill Orcutt – New Way to Pay Old Debts
Bardo Pond – 4.03.06 Live in Philadelphia
Autechre – Confield
Sunn – Domkirke
Silver Mt Zion – He has left us alone
Prefuse 73 – Vocal Studies & Uprock Narratives
Cannibal Ox – The Cold Vein
Boards of Canada – In a beautiful place out in the country
Omar S – Just Ask The Lonely
Expo 70 – Black Ohms
Hototogisu – Floating Japanese Oof! Gardens of the 21st Century
Jim O’Rourke – The Visitor
Theo Parrish – Sound Sculptures vol1
Shackleton – Blood on my hands (villalobos mix)
Ricardo Villalobos – Enfants
Kode9 – Memories of the future
Eleh – Retreat / Return
Clouddead – s/t
Pocahaunted – Passage
Sun Araw – Beach Head
Gregg Kowalsky – Tendrils in Vigne
Matmos – Civil war
Leyland Kirby – sadly the future is no longer what it was
Om – Variations on a Theme
Broadcast – Tender Buttons
MV & EE – Gettin’ Gone
William Basinski – The River
Coil – ANS box
Nurse With Wound – Soundpooling
Jandek – Glasgow Sunday 2005
Animal Collective – Feels
Panda Bear – Person Pitch
Wolf Eyes – Dead Hills
Demons – Invisible Darkness
Blut Aus Nord – Thematic Emanation of Archetypal Multiplicity
Corrupted – El Mundo Frio
Oren Ambarchi – Triste
Fennesz – Endless Summer
Pan Sonic – Aaltopiiru
Kevin Drumm – Imperial Distortion / Imperial Horizon
Emeralds – Solar Bridge
Six Organs of Admittance – Dark Noontide
Magik Markers – And Baby I’m No King
Deepchord presents Echospace – The Coldest Season
Alva Noto & Ryuichi Sakamoto – Vrioon
Jesu – s/t
Snd – 4,5,6
Espers – II
Philip Jeck – Stoke
The North Sea & Rameses III – Night of the Ankou
Jack Rose – Kensington Blues
William Fowler Collins – Perdition Hill Radio
Barn Owl – From Our Mouths
Ducktails – s/t
Radiohead – Kid A
Sonic Youth – Rather Ripped
Rapture – Olio
LCD Soundsystem – 45:33

Advertisements
  1. pornochio a dit:

    Joseph, on veut surtout et avant tout connaitre ton top 5 des restos japonais de la rue St Anne (assortis de commentaires sur les spécialités de chacun). Mardi?

  2. Belle initiative : J’aime beaucoup les logiques de listes. Donc voici ma contribution avec quelques disques importants pour moi sachant que j’en oublie forcément:

    Dans le monde :

    – Konono N° 1 – Congotronics (Crammed / Congo)
    – VA – Tsapiky – Panorama d’une jeune musique de Tuléar (Madagascar / Arion)

    – The Pascals – Dodesukaden ( Japon / Label bleu)

    – La Tigressa del oriente – El nuevo Amanecer – (Perou / Web)
    – Bonde do Role – With Lasers – (Brésil / Domino)
    – VA – Favela booty beats ( Brésil / Essay recordings)
    – VA – More favela booty beats ( Brésil / Essay recordings)
    – Tom Zé – Danc-Eh-Sa (Brésil / Tratore)
    – Tom Zé – Jogos de Armar (Brésil / Trama)
    – Dick el demasiado – Sin Puedes Nada (Tomenota / Argentine)
    – El Hijo de la cumbia (Argentine/soot)

    – Cedric « congo « Myton – Ina de yard (Jamaïque / Inna de yard)

    – NERD – in search of… (USA / Virgin)
    – Eminem – Marshall maters lp (USA / Aftermath )
    – Cannibal Ox – the cold Vein (USA / Def jux)
    – Asesino – Christo satanico (USA / Pias )
    – Vincent Gallo – When (USA / Warp)
    – Captain Ahab – After the rain my heart still dreams (USA / Deathbombarc)

    – Internet 2 – Viva la musica (Espagne / Cartilage)
    – VA – La musica della mafia (Italie / Amiata)
    – VA – russen disco hits (Russie / Trikont)
    – OMFO – Trans Balkan Express (russie / essay recordings)

    – Dizee Rascal – The boy in da corner (Angleterre / XL)
    – The streets – Original pirate materiel (Angleterre / Warner)

    En France :

    – Pascal Comelade – Psicotic music’hall ( Delabel)
    – Pascal Comelade – September song (Les disques du soleil et de l’acier)
    – Fabulous trobadors – Duels de tchatche et autres trucs du folklore toulousain (Tôt ou tard)
    – Le chevalier de rinchy – Mes plus belles chansons d’amour (Le vilain chien)
    – Le club des chats – Pump up the seed ! 45 T (Le vilain chien)
    – Le club des chats – Yes madam ! 45 T (Le vilain chien)
    – Gangpol & mit – The hopelessly sad story of the hideous end of the world (Wwilko)
    – Katerine – Robots après tout (Rosebud)
    – Dat politics – Wow twist (Chicks on speed record)

    Voilà !

  3. zellek a dit:

    Afrirampo « A »
    Marissa nadler « Ballads of living and dying »
    Woods « family creeps »
    MV & EE « Lunar blues »
    Sics Alps « A long way around to a shortcut »
    David S ware « renunciation »
    the rip-off artist « Pump »
    John Fahey « the great santa barbara oil stick »
    Gang gang dance « god’s money »
    Lightning Bolt « wonderful rainbow »
    The baptist generals « no silver/no gold »
    Jackie o Motherfucker « change »
    Blu tribunl
    deerhoof « reveille »
    josephine foster & the supposed « All the leaves are gone »
    Fennesz « endless summer »
    wolf eyes & anthony braxton « black vomit »
    cold cave « love comes close »
    cocorosie « la maison de mon rêve »
    climax golden twins  » fire breathing turtle 2000″
    ela orleans « lost »
    PG six « the well of memory »
    Flaherty & Corsano duo « last eye »
    Peaking lights « imaginary falcons »
    willie lane « recliner ragas »
    Gummy stumps « ep on narrative » « ep on watt of goodwill » « update from the nostalgiosphere »
    US girls « introducing »
    Circuit des yeux
    Little Howling wolf  » singles vol 1″
    eat skull

    Best reedition

    The urinals
    The homosexuals
    S.E rogers
    Alan Lomax
    Borbetomagus « live in allentown »
    Moondog « the viking… »

  4. olivier a dit:

    The baptist generals “no silver/no gold”
    comment oublier ça!?

  5. ludo a dit:

    olivier > oui oui oui !!! il fait encore des disques le gars ?

    • olivier a dit:

      @ ludo
      pour Baptist general, je l’avais perdu de vue depuis … depuis la sortie du disque en question, je crois. Au tout début des 00′ (je crois). C’est en le voyant sur une liste sur ce blog que je viens de m’en souvenir. Depuis rien. Mais vraiment rien. Ce disque a du faire un bide total! Pourtant Dieu sait que c’était terrible! Aussi loin que je me souvienne, je crois que la chronique sur Baptist general est la première que j’aie jamais écrite. Ca fait…drôle, comme on dit.
      Pour le reste, sur le net, on trouve ça: http://www.baptistgenerals.com/
      Laconique. Mais suffisant pour espérer un peu.

  6. Francis a dit:

    Salut à Joseph et à tous ses lecteurs et bonne année 2010 à tous.
    Voici ma liste (OUF !!), par style (j’ai bien sur arrondi les multiples angles et puis difficile de décrire certains styles !!).
    En LETTRES CAPITALES les albums que j’emporterai sur une ile déserte.J’ai opéré une très rude sélection et les albums suivants,ce sont vraiment ceux qui pour moi n’ont aucun temps mort,qui n’ont pas été altérés par le temps et qu’il m’arrive donc de réécouter (certains plus que d’autres évidemment,mais c’est comme le vin,certains crus un peu spéciaux demandent d’être bus à certaines occasions et circonstances bien spéciales ) l’oreille bien tendue,les sens en éveil.

    Allez,j’me lance et je répète les styles,c’est vraiment à peu près pour me simplifier la tache et certains albums sont à la marge des styles donc…

    indie rock costaud (et de qualité !!!) :

    -THE FALL – THE UNUTTERABLE (mister e 2000)
    -DEERHOOF – OFFEND MAGGIE (Kill rock stars 2008)
    -SONIC YOUTH – SONIC NURSE (Geffen 2004)
    -PANDA BEAR – PERSON PITCH (Paw tracks 2007)
    -CIRCUS DEVILS – THE HAROLD PIG MEMORIAL (Recordhead 2002)
    -SHANNON WRIGHT – DYED IN THE WOOL (Quarterstick 2001)
    -LOW – THINGS WE LOST IN THE FIRE (Kranky 2001)
    -Animal Collective – Feels (Fat Cat 2005)
    -Maximo Park – A certain Trigger (Warp 2005)
    -The Walkmen – Bows + Arrows (record collection 2004)
    -Nine black Alps – Everything is (Interscope 2005)
    -Oneida – Secret wars (Jagjaguwar 2004)
    -Killing Joke – s/t (zuma recordings 2003)
    -Radiohead – Amnesiac (Emi 2001)
    -OOIOO – Shock City Shockers vol 2 (Universal/polygram 2001)
    -Jesu – Conqueror (hydra head records 2007)
    -Enon – High Society (Touch & Go 2002)
    -Electrelane – No shouts No calls (Too pure 2007)
    -Jim O’ Rourke -Insignifiance (Domino 2001)
    -The White Stripes -Elephant (XL 2003)
    -Jonathan Kane – Jet Ear Party (Table of Elements 2009)
    -Yo La Tengo – Popular Songs (matador 2009)
    -Lightning Bolt – Hypermagic Moutain (Load records 2005)
    -Jay Reatard – Blood Visions (In the red 2006)
    -Neil Young – Living with war (Reprise 2006)
    -Comets on Fire -s/t (alternative tentacles 2003)
    -The Heads -Underthe stress of a headlong dive (invada records 2006)
    -Wooden Shjips – s/t (Holy Mountain 2007)
    -Nels Cline – Destroy All (Atavistic records 2001)

    Americana/Pop/Country/Folk/rock plus léger,plus planant,plus psyché

    -SUFJAN STEVENS -SEVEN SWANS (sounds Familyre 2004)
    -SAMARA LUBELSKI – THE FLEETING SKIES (the social registry 2004)
    -ESPERS – s/t (locust 2003)
    -CHARALAMBIDES -A VINTAGE BURDEN (Kranky 2006)
    -SIX ORGANS OF ADMITTANCE – THE SUN AWAKENS (Drag City 2006)
    -LAURA VEIRS – TROUBLED BY FIRE (Bella Union 2003)
    -LUCINDA WILLIAMS – ESSENCE (lost highway records 2001)
    -THE CLIENTELE – BONFIRES ON THE HEATH (Merge 2009)
    -ME & EE with the bummer road-Green blues ( Ecstatic Peace 2006)
    -Jackie-o Motherfucker – Change (textile 2002)
    -White Magic Dat Rosa Mel Apibus (Drag city 2006)

    Un crochet vers quatre albums de pop pure et dure :

    -PINBACK – BLUE SCREEN LIFE (Cutty shark 2001)
    -NADA SURF – Lucky (City slang 2008)
    -Sea & Cake – Car Alarm (Thrill Jockey 2008)
    -Mates of State – Bring it back (Barsuk 2006)

    Là,ci-dessous, on commence à s’éloigner d’un certain rock et l’on est plus dans le kraut,ou l’évolutif,et l’ambiant jusqu’à l’indus ,des nappes éthérées aux drones assourdissants,à déguster à des moments bien choisis. Attachez vos ceintures,attention au décollage !!! (musique à écouter notemment pour remettre au propre une telle liste !)

    -TOM CARTER – THE DANCE FROM WHICH ALL DANCES COME (Wholly Other 2009)
    -BIRCHVILLE CAT MOTEL – BEAUTIFUL SPECK TRIUMPH (Last Visible Dog 2004)
    -LANDING – BROCADE (Strange Attractors 2005)
    -MAGNETICRING – s/t (Uzu Audio 2009)
    -ES – SATEENKAARISUUDELMA (K-raa-k 2005)
    -EXCEPTER – Ka Fusetron (2004)
    -Flash Lights – Eckords (students of decay 2006)
    -Rameses III – Josepha (celebrate psi phenomenom 2004)
    -Koen Holtkamp – Field Rituals (type records 2008)
    -Vibracathedral Orchestra – Wisdom Thunderbolt (VHF 2007)
    -Dialing In – Cows In Lye (Pseudo Arcana 2006)
    -James Blackshaw – O True believers (important 2006)

    Allez,un petit crochet vers le « folk » et « folk psychédélique » très lent et très étiré,très dépressif et très sensuel,mais tellement beau:

    -SONGS OHIA – THE LIONESS (Secretly Canadian 2000)
    -PAPA M – WHATEVER,MORTAL (Drag City 2001)
    -P.G. SIX -PARLOR TRICKS & PORCH FAVORITES (Amish records 2001)
    -WOODEN WAND & THE VANISHING VOICE – BUCK DHARMA (Time-lag 2005)
    -MV & EE & THE BUMMER ROAD – WE OFFER YOU GURU (child of microtones 2005)
    -RICHARD YOUNGS – AUTUMN RESPONSE (Jagjaguwar 2007)
    -Hush Arbors -s/t (Foxglove/Digitalis 2004)

    Cinq albums solos ,à écouter à la cool,cheveux aux vents, par cinq merveilleuses chanteuses « hippie folk »américaines:

    -MEG BAIRD -DEAR COMPANION (Drag City 2007)
    -ESSIE JAIN – WE MADE THIS OURSELVES (Ba Da Bing ! 2007)
    -Josephine Foster -Hazel Eyes I will Lead You (Locust 2005)
    -Larkin Grimm – Parplar (Young God Records 2008)
    -Fursaxa – Lepidoptera (ATP Recordings 2005)

    Ce qu’on appelle quelquefois le « forest folk » finlandais.Un mouvement musical et artistique des années 2000s aussi créatif,personnalisé,indépendant et « fou » que l’était le krautrock allemand dans les années soixante-dix.J’ai beaucoup de leurs skuds en tout genre,je m’intéresse à ce mouvement musical depuis ses débuts.

    -KEMIALLISET YSTAVAT – LATVASTO LAHO (Celebrate Psi Phenomenom 2005)
    -KUUPUU – LUMEN TAHDEN (Time-Lag 2009)
    -TOMUTONTO – s/t (Ultra eczema 2006)
    -KIILA – SILMAT SULKASET (Fonal 2004)
    -SALA-ARHIMO – PELKO POIS (time-lag 2006)
    (Il y a aussi la formation finlandaise ES que j’adore mais que j’ai mis dans une catégorie précédente)

    Créé juste un peu avant (en 1999) l’émergence finlandaise cité ci-dessus,le collectif californien (San Francisco) Jewelled Antler pourrait faire figure de proche cousin du collectif finlandais tant par leur esprit d’indépendance (DIY) que par leur ouverture d’esprit.Difficile de mettre des mots sur les musiques prothéiformes créées par les nombreux musiciens issus de ce collectif tant les bifurcations,croisements et échappées musicales sont nombreuses et variées.
    Psyche/drone/avant-folk/field recordings/ethnic…

    -THUJA – GHOST PLANS (Emperor Jones 2002)
    -HALA STRANA -s/t (emperor jones 2002)
    -OF (Loren Chasse) -The Buried stream (Jewelled Antler 2004)
    -OV (Loren Chasse & Christine Boepple) – nocturnal valleys (Soft Abuse 2007)
    -Steven R. Smith – Kohl (emperor Jones 2005)

    Autres « cousins » à leur manière du Jewelled Antler Collectiv:
    Robert Horton,basé lui aussi à San Francisco,musicien-bricoleur de génie,une sorte de Tinguely mais en musique,qui à partir d’innombrables objets détournés,d’instruments divers,de techniques d’enregistrement fouillés et minutieuses crée depuis déjà trente ans une sorte de musique contemporaine psychédélique crépusculaire,fourmillante,vibrante et intimiste.
    Starving Weirdos,encore de San Francisco :un style plus harsh et sombre mais non moins intéressant.
    Un australien,Michael Donnelly,membre de Terracid et de Brothers Of The Occult Sisterhood qui a sorti beaucoup de CDRs sur son propre label.Un versant plus free (jazz notemment à la Art Ensemble)

    -ROBERT HORTON – JUST BEFORE SETTING IN THE SKY (Barl Fire 2005)
    -Starving Weirdos – Shrine o the post-hypnotic (root strata 2007)
    -Terracid – The evacuation of earth (musicyourmindwillloveyou 2004)

    Et puis les nouveaux venus,Lucky Dragons,tournés eux d’avantage vers le sampling électronique et ses nouvelles techniques liées au sensoriel,au tactil (tapis sonore sensoriel,capteurs mis sur la peau qui émettent des sons,modulations différentes suivant les mouvements du corps etc. ,etc…;),donc beaucoup plus ludique un peu à la Residents,et mélangeant d’ailleurs comme eux le très primitif au très actuel.Un groupe qui me rappelle aussi beaucoup les trop méconnus et canons Melted Men.Deux groupes à l’univers très BD:

    -MELTED MEN – FANGS ALOT (Nerve Rust 2001)
    -LUCKY DRAGONS -DREAM ISLAND LAUGHING LANGUAGE (upset the rythmn 2008)

    Encore un peu de musique,mais d’autres continents cette fois-ci (Afrique,Asie)

    -SUARASAMA – FAJAR DI ATAS AWAN ( Drag City 2008)
    -TART IT – ABACABOK (Craw 2006)
    -TINARIWEN – AMAN IMAN:WATER IS LIFE (world village 2007)
    -HASNA EL BECHARIA – DJazair Johara (Indigo 2001)
    -BASSEKOU KOUYATE & NGONI BA – SEGU BLU (Out Here Records 2007)
    -BADAR ALI KHAN – LOST IN QAWWALI (Birdman 2001)
    -Hasna El Becharia – Djazair Johara (Indigo 2001)
    -El-Moukhhadrami – Chants de Griots (IMA/Harmonia Mundi 2000)

    Concernant les musiciens hexagonaux,j’avoue ne pas être très compétent en la matière,mais je pense,à travers le super blog de Joseph,pouvoir rattraper quelque retard (en témoigne mes découvertes récentes de Sun Plexus,Suboko,Gol ,dont j’ai écouté quelques extraits sonores que j’aime beaucoup mais dont je n’ai pas encore commandé les albums;je suis sur qu’un Sun Plexus aurait été dans ma liste) mais voici quand même des albums que j’adore,le premier par dessus tout :(ah oui aussi,si vous connaissez des trucs hexagonaux dans le style de l’album L’avenir Est Devant de Mendelson,je suis preneur)

    -ANORAAK – NIGHTDRIVE WITH YOU (Endless Summer recordings 2008)
    -WILLIAM SHELLER -EPURES (Mercury 2004)
    -HENRI CHOPIN – Audiopoems 1958-1979 (? Records 2001)
    -Pierre Schaeffer – L’oeuvre musicale (INA 2005)
    -portal/Kent/Cinelu – Burundi (Pao Records)
    -Tchangodei & Henri Texier – Invitation for don’t be a half shell (Volcanic 2004)
    -Henri Texier – BO Film Holy Hola (label Bleu)
    -M83 – before the dawn heals us (Mute 2005)

    ET ENFIN pour finir deux disques « jazzy » pour décontracter tout cà :

    -CLUTCHY HOPKINS – THE LIFE OF CLUTCHY HOPKINS (Misled Children 2006)
    -The necks -Chemist (Fish of Milk 2006)

    Voilà, en tout ,parmi les albums qui tapissent les murs de mon salon,cela fait une cinquantaine d’albums des années 2000 que j’emporterai sur une ile déserte.
    Et question ultime,s’il n’y en avait qu’un,style faire voeu de silence et n’avoir droit qu’à une seule et unique écoute annuelle ou encore la musique crachant de l’autoradio sur laquelle vous jetteriez votre voiture avec vous dedans dans le grand précipice (comme dans le film)
    Il y a pour moi un album,c’est ES « SATEENKAARISUUDELMA »

    ,

  7. DELETE_POSOM a dit:

    Ces listes sont décidément intéressantes. En les regardant, on contaste que, malgré leur anniversaire cette année, Warp est surtout un label 90’… Quasiment aucun artiste electro n’est cité, si ce n’est Autechre (4 fois)… Où sont passé les Broadcast, Flying Lotus et beaucoup d’autres ?

  8. Francis a dit:

    Oui je voudrais bien rajouter à ma dernière phrase ceci:
    ES « Sateenkaarisuudelma » un album où le temps est réellement suspendu.

  9. Francis a dit:

    Et un album qui je trouve en plus représente bien (intellectuellement,historiquement,émotionellement…) les années 2000.

  10. Francis a dit:

    J’ai pas compté les heures pour faire cette liste et c’était un réel plaisir (le plaisir du jardinier à l’époque de la taille ?).Merci du fond du coeur ,Joseph, pour cette initiative et la porte que tu as laissé ouverte à tes nombreux lecteurs.Je suis en train d’écouter et réécouter à fond cet album d’ES et c’est une tuerie absolue !
    Je suis aussi bien content de voir que Zellek a des goûts musicaux (et une sensibilité ?) vraiment extrêmement proches des miens (cela me rassure un peu car je me sentais quelque peu isolé avec certains de mes goûts qui penchent beaucoup pour le folk,un certain folk,depuis quelques années).

  11. DELETE_POSOM a dit:

    Les années 2000, c’est aussi le début de la culture du track avec le mp3 et donc un peu la fin du LP. Une liste des tracks qui resteront s’impose donc…

  12. DELETE_POSOM a dit:

    … qui resteront ou en tout cas qui vous ont marqué, obsédé, cela peut être un single ou une piste sorti d’un album…

  13. Cosmo a dit:

    Moi c’est pas mon truc les listes et le bilans, mais je mettrais bien cet album de Jimi Tenor dans les meilleurs des années 2000 :

    http://www.jimitenor.com/beyondthestars.html

    c’est le genre de disque qui forme un tout vraiment riche et foisonnant, comme un grand album classique des 60 /70, on peut le réécouter sans fin, tout en « simplicité complexe » et en charme.

  14. Francis a dit:

    Extrait de l’interview qu’a donné Vic chesnutt le jour de son concert à L’Epicerie Moderne le 19 février 2008 :
    <>

  15. ludo a dit:

    ES “SATEENKAARISUUDELMA” > merci Francis de nous rappeler celui-là : fallait pas l’oublier. un des plus beaux de cette décennie pour moi aussi.
    dis-donc, tes oreilles se sont-elles penchées sur les disques sortis sur chironex ?

    • Francis a dit:

      A Ludo: Chironex ? Il y a une quinzaine de jours,j’avais été sur le myspace du duo lyonnais Part Wild Horses Mane On The Both Side voyant qu’ils donnaient un concert près de chez moi (à 150 km tout de même) dans une assos que j’aime bien.J’ai toujours eu un peu de mal avec la flute traversière jouée en solo ou duo,et je n’ai pas creusé d’avantage (label,connexions,articles…),mais j’avais quand même été agréablement surpris par la grande musicalité et technicité de cette flutiste (Kelly).Là tout de suite,j’ai été voir des vidéos de ce duo en concert et son copain batteur Pascal a l’air de bien assurer également.Je me rappelle d’un concert que j’avais été voir à Lyon en 1996 d’un trio ,A.D.D., où sévissait un grand flutiste, Robert Dick entouré du non moins grand guitariste Cristy Doran et du merveilleux et si « léger » batteur Steve
      Arguelles. Robert Dick utilisait toute la gamme des flutes,du piccolo à la flute octobasse ou hyperbasse (instrument très très imposant que je ne connaissais pas,plutôt rarement joué),et c’était réellement impressionnant et prenant d’autant que ce trio sonnait étonnemment rock (à la Nels cline/Wipers) et là la flute ne me dérangeait pas,ajoutant de la légèreté au torrent déversé par ses deux acolytes.
      Mais tu as bien fait de me poser la question sur le label Chironex (Je ne sais pas dans quelle ville ou campagne où ils sont basés).j’ai été sur leur myspace et je vois qu’il y a pas mal de connexions,de rencontres entre musiciens francais et anglais et que cela m’a l’air ma foi rudement intéressant (Hunter Gracchus,le Drapeau noir…) et qu’il faut se dépêcher de dégoter les albums de ce label qui ne sont encore pas sold out (les 3 vynils me font bien envie !).
      Merci Ludo pour l’info et merci de confirmer pour Es (qui est un double-album en plus !).Le leader finlandais de Es,Sami Sanpakkila,à la tête du label Fonal est aussi réalisateur de films,ai-je pu lire,on voit d’ailleurs des vidéos projetées lors de ses concerts.Jamais vu Es en concert (Cà fout vraiment les boules,des fois,de n’être pas sur Paris,et l’organisation d’un festival modeste mais exigeant chez moi dans ma campagne auvergnate isolée me trotte depuis un bout de temps dans la tête;l’espace conviendrait parfaitement;avis aux amateurs).

      Ma liste était trop longue !!! abusé !!!! j’ai un peu l’impression d’avoir squatté le blog de Joseph !!! mais bon une fois tous les dix ans !!! j’ai l’impression aussi que les différents courants musicaux très créatifs,Jewelled,finland folk,weird Folk et cousins proches ou éloignés qui m’ont intéressé en ces années 2000 arrivent ou sont même déjà arrivés en fin de cycle bien qu’il demeure de ceux-ci de fortes individualités et personalités tels Loren Chasse,Kuupuu,Jan Anderzen,Steven R. Smith…qui continueront leur chemin avec j’en doute nullement encore de merveilleux disques.Et si il n’y a pas une relève,quelque chose de nouveau quelque part (bien que tout a été exploré,n’est-ce-pas ?),de ci de là , qui capte mes oreilles,je me dis que cela peut finalement m’arranger,que je veillis,que toutes ces musiques que j’écoute me font me disperser au final et blah blah blah et blah blah blah.
      Mais bon la musique est éternelle,en témoigne cet album que j’ai oublié dans ma liste,un disque que je m’étais pourtant juré de ne pas oublié étant un passionné (et collectionneur assidu) de la musique (et personnalité) du pianiste Mal Waldron.Il s’agit d’un des tous derniers enregistrements de Mal avant sa mort,un Mal Waldron diminué physiquement (on le sent) qui savait ne plus en avoir pour longtemps.Il est là accompagné par Steve Lacy et Jean-Jasques Avenel dans ce bouleversant album « One More Time ».

  16. Nico a dit:

    Warp était un label vraiment pertinent dans les 1990s. Ils ont signé Aphex, Autechre, Boards of Canada, Squarepusher, LFO. Dans les années 2000, franchement bof. Southern Lord, Raster Noton, Emego, Touch et Rephlex m’ont plus boté. J’ai écouté (le début en fait car j’ai craqué avant la fin..) la compile Recreated de Warp, c’est très mauvais. Sinon, un oublié de la décennie et c’est dommage : Markus Popp, dont le dernier Oval reste très bon.

    • janjan a dit:

      Pour Warp … oui et non !
      Perso, je trouve que leurs artistes « historiques » (BOC / Autechre / Squarepusher / Plaid …) ont sorti leurs meilleurs disques dans la décennie 2000 … ce n’est que mon avis

  17. olivier a dit:

    En fait quand on voit ces listes et ce que vous en dites, je trouve que ce qui résume bien les années 2000, c’est un mélange entre intimité et grands espaces, entre tentation du repli sur soi et volonté d’ouverture maximale, entre folk (free, freak, weird, réédité, tout ce qu’on veut) et électronique ambiant/planante/introvertie/toutes en nuances et sons mediums. Perso, j’ai vécu cette décennie comme ça: entre amour des drones les plus dingues, les bleeps les plus inédits et les gratouilles de guitares sèches les plus proches possibles de mes oreilles. La pop, je l’ai un peu oublié. J’ai écouté de la musique comme on regarde des tableaux aux couleurs changeantes. Tout le temps. Partout. Merci Apple. Merci l’Ipod. Mais tout cela, tout ces changements dans ma façon d’écouter, à mon sens, c’est surtout un effet du Net. D’abord parce qu’il a apporté la quantité (il faut avoir vécu les années 80 en province pour comprendre). Ensuite parce qu’il a permis que l’on puisse affronter le grand monde comme un aventurier tout en étant assis confortablement, le plus souvent en caleçon, devant son écran d’ordinateur. Ca, quand on y repense un peu, c’est un truc dingue. Avant pour découvrir Richard Chartier, j’aurais dû traîner chez les disquaires de New York (en fait je ne l’aurais pas connu). Pendant cette décennie j’ai pu écouter au p’tit dej’ ses nouvelles productions sur mon ordinateur portable. Même mon fils de 6 ans a pu en écouter. Mais aussi, ça mon fils pourrait vous le dire, ce qui s’est passé pendant la décennie, c’est que je suis devenu barbu (autre grande tendance 00’s) et que mes yeux, à force d’écoutes inouïes, sont vraiment devenus le ciel. Je sais ça paraît con dit comme ça, mais autant de musique, tout le tant, ça vous change sacrément le socle anthropologique !

    PS : Un livre pour résumer ces années 2000 en musique : Magma Digital, de Jean-Yves Leloup

    • ludo a dit:

      pas mieux ! ça me parle beaucoup. j’ajouterais que tous ces sons ‘partout et tout le temps et encore plus’ ça finit par être désarmant. cela laisse-t-il la possibilité d’une intimité avec la musique (si ça veut dire quelque chose) ? si bien qu’à la finale, je sèche sincèrement au moment de dresser une quelconque liste. même ça, je l’exprime maladroitement…

      • Francis a dit:

        Je suis d’accord avec toi Ludo.Il faut lire à ce sujet de superbes passages sur la musique du philosophe indien Krishnamurti qui s’est par exemple toujours refusé à écouter quelque musique enregistrée que ce soit sur cd,vynil…(alors les ipods,ordis,j’t’en parle même pas) mais qui par contre allait souvent,au gré du vent, assister et écouter quelque musique (indienne ou jazz… ?) jouée en direct live mais pas de ces concerts méga-organisés (et formatés) je m’entends mais par exemple prenait un extrême plaisir intime à tomber par hasard sur quelques bons musiciens un peu fous jouant là ,en plein air par exemple,ouvrant une porte spirituelle,une brêche dans le quotidien morose de passants ordinnaires et aléatoires ,et pas forcément initiés.
        Au Début des années 80,dans ma ville natale et provinciale,vers l’âge de douze ans,étant dèjà bien immergé dans la musique underground (punk,new wave,paisley…) gràce à une radio libre plutôt miraculeuse et géniale (SWK),j’avais eu l’occasion d’assister à une scène plutôt cocasse:les Virgin Prunes (à la musique plutôt barje-les deux premiers albums- et au look gothique,camé,extrême qui ne passait pas inaperçu à l’époque) étaient programmés un de ces soirs,un samedi,dans une salle ma ville.Ce samedi après-midi,je vais en ville et je vois sur une des petites places du centre-ville un petit attroupement.Je m’approche et qui vois-je,les Virgin Prunes,au look dévastateur digne d’une secte gothico-mystique venue d’on ne sait où,accroupis là jouant et « chantant » leur musique complètement décalée,munis de petits tambourins,de triangles et autres petites babioles.Un cercle s’était formé là autour d’eux,mais certainement pas un cercle d’initiés,de connaisseurs,mais tout simplement de badauds qui étaient passés là par hasard et avaient certainement dû être interloqués et attirés par l’incongruité de ce concert improvisé et de la musique peu courante qui était jouée.Ce que j’avais remarqué,c’était aussi le nombre important d’immigrés (première génération) qui semblaient être vraiment captifs par cette musique et surtout par les circonstances dans lesquelles celle-ci était jouée, évoquant peut-être pour eux quelques réminiscences et souvenirs forts ancrés dans leur pays natal récemment quitté et où la musique était d’avantage jouée dans de similaires conditions,avec ce côté « chamanique » et social.J’avais même l’impression qu’ils avaient formé une sorte de cercle protecteur autour des Virgin Prunes afin que leur plaisir intime ne soit interrompu par quelque intervention extérieure que ce soit.
        C’est certainement cet esprit de la musique que l’on a beaucoup perdu,malheureusement,et j’ai bien peur,mais je m’en fiche un peu à vrai dire que le net,les ipods…n’arrange rien à l’affaire.
        Il y a un musicien,poète,organisateur qui a peut-être voulu retrouver cet esprit vivant,libre,local,social,un peu bordélique et improvisé de la musique.C’est Bernard Lubat avec son festival d’Uzeste.J’étais allé,seul, à la 20 em édition en 1997 et bien,je ne m’étais pas guère ennuyé mis à part pour ces « promenades musicales »nocturnes qui consistaient en ce que les gens suivent un parcours « flêché » et assistent tout le long à divers interventions musicales (saxophoniste jouant juché dans un arbre…) et interventions pyrotechniques.N’ayant guère l’esprit moutonnier,j’avais tenu pas plus de cinq minutes à cette « Kermesse »,et m’étais vite enfui en courant.Le plus drôle,c’est qu’après m’être éloigné du troupeau,marchant à vive allure et me retrouvant dans un champ paumé au milieu des arbres,quelqu’un s’était mis à me hurler dessus : <>; c’était le maitre-artificier et tromboniste de la bande à Lubat,patrick Auzier,qui avait justement choisi cet endroit à l’écart pour faire partir ses feux d’artifice.J’avais failli me prendre les pieds dans son circuit de fils d’amorces et ainsi mettre à mal sa méticuleuse chorégraphie !! Il avait été cool ensuite le gars;il m’avait calmement dit de m’assoir dans un coin et j’avais pu ainsi assister tranquille à l’écart au pied d’un arbre,un soir de pleine lune,aux différents départs de feux organisés si habilement par le bourru mais tendre et chaleureux Patrick Auzier.
        Puré,mais là j’raconte ma vie ! y’a pas quelqu’un pour me dire :<>.Je suis tombé malade et ai ainsi du temps pour cela.J’en aurai moins très bientôt et retournerai à mes occupations qui elles,me prennent tout mon temps.
        Je suis content que Joseph fasse un article sur Rural Faune.Je sais que j’ai un cdr de ce label,mais je n’arrive pas à remettre la main dessus.Il me semblait que c’était un Robert Horton mais apparemment non.Des amis étaient allés voir Pocahaunted à Lyon, Rural Faune devait y être aussi mais il n’avait pas pu venir.

  18. Jeff a dit:

    Mon Top 5 Warp:

    1. Boards of Canada: Music has the right to children (1998)
    2. Polygon Window : Surfing on sine waves (1993)
    3. Autechre : Amber (1994)
    4. LFO : Frequencies (1991)
    5. Red Snapper : Reeled and Skinned (1995)

  19. Francis a dit:

    Désolé,mon dernier commentaire apparait deux fois.Je ne sais pas ce qui s’est passé.
    A propos de Krishnamurti,je voulais rajouter et ai lu qu’il refusait de faire rentrer chez lui quiconque porte un blouson de cuir ou tout vêtement à base de peau d’animal (mort). Uniquement du coton (ou de la laine ?). Un peu extrémiste le bonhomme tout de même !

  20. (autre) ludo / lunA.Lee a dit:

    Meilleurs voeux au boss de ce blog essentiel, ainsi qu’à tous les passionnés qui s’y retrouvent !
    Ma liste apparaitra peut-être plus hétéroclite – et aussi discutable par endroit – que d’autres, là est l’intérêt de l’exercice, il me semble.
    Il n’y a pas d’ordre particulier, chacun de ces albums m’ayant séduit et offert du plaisir (et parfois un peu de souffrance) lors de leur découverte et au delà ; des compagnons de route, en somme.

    Broadcast – Tender Buttons
    Lambchop – Nixon
    Holden – Chevrotine
    Rocé – Identité En Crescendo
    April March – Triggers
    At The Drive-In – Relationship Of Command
    Dusty Trails – Dusty Trails
    Common – Be
    Super Furry Animals – Rings Around The World
    Grandaddy – The Sophtware Slump
    Cannibal Ox – The Cold Vein
    Mendelson – Personne Ne Le Fera Pour Nous
    The National – Sad Songs For Dirty Lovers
    The Married Monk – The Belgian Kick
    Cat Power – You Are Free
    Sparklehorse – It’s A Wonderful Life
    NERD – In Search Of …
    LCD Soundsystem – 45:33
    Sarabeth Tucek – Sarabeth Tucek
    Nada Surf – Let Go
    Blur – Think Tank
    Bill Callahan – Sometimes I Wish We Were An Eagle
    Benjamin Biolay – La Superbe
    Portishead – Third
    Idaho – Levitate
    PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea
    Burial – Untrue

    Quelques nota :
    – Nada Surf a été cité au sein de plusieurs listes, parfois avec quelques justifications un peu honteuses ; ce n’est pas un hasard si plusieurs personnes ont pensé à ce combo. Je pense juste qu’il s’agit d’un excellent college band, éternellement adolescent (romantisme mélancolique, ton corps change, toutes ces choses …), sincère et honnête. Si je n’ai pas écouté Lucky, Let Go demeure pour moi un sommet de power pop, subtile et racée, émouvante. Certainement mon côté fleur bleue !
    – Identité en Crescendo de Rocé est pour moi un grand oublié de la décennie passée. En ces temps de « débat » tout pourri sur l’identité nationale, il est bon de réécouter cet album d’une intelligence musicale et textuelle sans pareil en ce pays rétrograde.
    – Holden et Married Monk sont 2 groupes français passionnants, traçant des lignes de fuites modernes et osées entre les genres et les époques.
    – Mendelson et Biolay ne sont pas incompatibles !
    – The National est pour moi le groupe le plus classe des 90’s (Alligator et Boxer pourraient aussi bien figurer dans la liste).
    – Jeff Martin (Idaho) et Bill Callahan (Smog) sont 2 génies trop délaissés.
    – Les albums de Portishead, Burial, LCD Soundsystem, Broadcast, NERD et Cannibal Ox représentent pour moi les années 2000 ; ces musiques, qui puisent comme d’autres (toutes ?) leurs inspirations dans celles passées, collent à notre époque inquiète et technologiquement monstrueuse (dans tous les sens du terme).
    – Nixon de Lambshop est un album merveilleusement produit qui agit sur moi comme un baume apaisant.
    – April March, Dusty Trails, Cat Power (avant la grosse tête ramollie), PJ Harvey (son album le plus commercial ? peut-être et alors, c’est aussi le plus fluide et chaleureux pour moi), Sarabeth Tucek (coup de coeur récent), plus les pré cités Broadcast (ahhh, Trish !) et Holden (ahhh, Armelle !) : ce n’est pas calculé, mais je constate juste qu’il y a des femmes dans mon top ; hein les gars 😉

    • Francis a dit:

      J’aurai mis aussi comme vous (Ludo/Luna.lee) dans ma liste dans la catégorie pop le It’s a Wonderful Life de Sparklehorse mais j’étais sûr qu’il datait des années 90s (Mark Linkous n’a malheureusement pas retrouvé depuis cet allbum,l’inspiration et l’éclat de ses premières oeuvres,me semble-t-il).
      Par contre,un immense oubli de ma part,en super-power pop/super group :pour moi l’album qui surpasse tous ses « concurrents » dans cette catégorie: Electric Version des New Pornographers (sorti chez Matador en 2003) :13 morceaux,13 tubes (dont 10 mega-tubes !).Tout est là,haussant la pop à un véritable art (majeur ou mineur,comme vous voulez !) :
      écriture ciselée (Carl Newman/Dan Bejar) tout en,versatilité,énergie,complexité et évidence à la fois / Vélocité et maitrise des six musiciens / une utilisation jouissive des riffs,des contre-temps et autres cassures / une attention à faire toujours « monter » les morceaux avec une énergie soutenue / harmonies acides,tournantes et chavirantes mélangeant le très sucré au très salé / voix haut-perchées naviguant sans cesse sur la gamme nous délivrant des mélodies iréelles mais implacables / choeurs encore plus haut perchés (impressionnante Neko Case,jamais entendu une voix pareille !) à vous casser votre service en cristal ! (j’en ai pas,rassurez-vous,mais bon !).Attention,album dangereux à écouter en voiture !!!
      Les quatre albums des New Pornographers ,tous sortis en ces années 2000, sont tous bien et ont chacun une personnalité bien à eux.
      Bizarrement (et scandaleusement ?),groupe absent des diiférents palmares français « branchés » (style Inrocks) au cours de cette décennie passée.
      J’aime aussi la musique de Neko Case (très bon dernier album apperçu quelque part sur ce blog,dans une liste des albums de 2009) avec son style plus country.

    • Salut ludo / lunA.Lee

      Tu dis : « Ma liste apparaitra peut-être plus hétéroclite – et aussi discutable par endroit – que d’autres, là est l’intérêt de l’exercice, il me semble. »
      Tu as tout à fait raison car ta liste est hétéroclite.
      Mais par contre, elle n’est pas plus discutable que TOUTES les autres (là mienne y compris). Ou plutôt, TOUTES sont discutables et sujets à polémiques. Et c’est vrai aussi, là est tout l’intérêt de l’exercice !
      Je me pose souvent cette question : Pourquoi faire toutes ces listes (exercice que j’adore vraiment) ? Ces listes interminables et passionnantes, comme par exemple : Nos disques préférés de l’année, de la décennie, pour planer, pour faire l’amour, etc…Et idem pour les films et BD !
      Pour moi, c’est futile donc INDISPENSABLE ! Mais aussi, cela sert à :
      1 confronter nos point de vue
      2 faire le point sur l’année ou décennie écoulée
      3 et surtout découvrir des oeuvres à coté des quelles on est passé.
      4 et surement d’autres arguments que vous pouvez compléter !

      Pour en revenir à ta liste, pas mal de bonnes choses. Ce que j’adore :

      Sparklehorse – It’s A Wonderful Life : CHEF D’OEUVRE *
      Portishead – Third : EXCELLENT
      Cat Power – You Are Free : CHEF D’OEUVRE *
      Cannibal Ox – The Cold Vein : CHEF D’OEUVRE
      PJ Harvey – Stories From The City, Stories From The Sea : EXCELLENT (pas le meilleur, je préfère « White Chalk »)
      Grandaddy – The Sophtware Slump : TRES BON
      Common – Be : EXCELLENT
      Benjamin Biolay – La Superbe : CHEF D’OEUVRE
      Blur – Think Tank : EXCELLENT (leur meilleur à ce jour)
      Burial – Untrue : EXCELLENT
      Super Furry Animals – Rings Around The World : TRES BON
      Lambchop – Nixon : J’AI DU MAL A AIMER OU PAS AIMER. POUR MOI, UN MYSTERE. JE NE SAIS PAS POURQUOI !

      Voila et excusez de la place occupée. As tu un blog ? Si oui, je serai curieux de le lire. A + + +

  21. eyeless a dit:

    Je m’en veux beaucoup d’avoir oublié Levitate après l’avoir vu sur une ou deux listes …
    La réédition de Alas m’a également beaucoup marqué ….

  22. (autre) ludo / lunA.Lee a dit:

    Hello Eyeless !
    Hearts Of Palms ou The Lone Gunmam auraient également leur place …
    J’ai également beaucoup écouté l’excellente compil, plus nerveuse, We Were Young & Needed The Money.
    Je suis enfin d’accord avec toi sur la réédition Alas/The Forbidden ep.
    En fait, depuis les débuts ténébreux de 93, tout Idaho !
    Suis curieux d’entendre la suite (un album prévu pour 2010) …

  23. Hello, voici ma liste des films des années 2000. Pas facile donc, sans ordre de préférence mais chronologique.

    In the mood for love Wong Kar Wai (00)
    Dancer in the dark Lars Von Trier (00)
    Snatch Guy Ritchie (00)
    O’Brother les Coen (00)
    Requiem for a dream Darren Aaronofsky (00)
    The Yards James Gray (00)
    Mullholand Drive de David Lynch (01)
    Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain Jean Pierre Jeunet (01)
    Le Pianiste Roman Polanski (02)
    Parle avec elle Pedro Almodovar (02)
    Kill Bill Vol I Quentin Tarantino (03)
    Elephant Gus Van Sant (03)
    The Matrix II, Matrix Reloaded Andy & Larry Wachowski (03)
    Le seigneur des anneaux III Peter Jackson (03)
    Big Fish Tim Burton (03)
    Mystic River Clint Eastwood (03)
    Japon Carlos Reygadas (03)
    The Brown Bunny Vincent Gallo (03)
    2046 Wong Kar Wai (04)
    Lost in translation Sofia Coppola (04)
    Eternal sunshine of the spotless mind Michel Gondry (04)
    No Man’s Land Danis Tanović (04)
    De battre mon coeur s’est arrêté Jacques Audiard (05)
    Trois enterrements Tommy Lee Jones (05)
    A History of Violence David Cronenberg(05)
    Match point Woody Allen (05)
    La vie aquatique Wes Anderson (05)
    Last Days de Gus van Sant (05)
    Broken Flowers Jim Jarmusch (05)
    Le nouveau monde Terrence Malick (05)
    Les infiltrés Martin Scorsese (06)
    Dans Paris Christophe Honoré (06)
    Lord of War Andrew Niccols (06)
    No country for the old man les Coen (08)
    The Dark Night, le chevalier noir Christopher Nolan (08)
    A bord du Darjeeling Limited Wes Anderson (08)
    Into the wild Sean Penn (08)
    Paris Cédric Clapisch (08)
    There will be blood Paul Thomas Andersen (08)
    The Box Richard Kelly (09)
    Inglourious Basterds Quentin Tarantino (09)

    A + et merci de proposer ces listes car je me prends à fond au jeu (je suis même fanatique de cela).

%d blogueurs aiment cette page :