Je replonge dans The World In Your Eyes de Loop

Je me souviens un matin devant la boutique New Rose, nous n’avions pas encore le bas ou à peine, et Frédéric et Gérome arrivaient là et devant le numéro de l’hebdo anglais Sounds qui annonçait la séparation de Spacemen 3, nous étions consternés et puis Frédéric a eu cette phrase : « maintenant, c’est Loop qui sera maître du monde ». Et ce n’était pas entièrement faux, puisque, peut-être,  20 ans plus tard, c’est Loop que l’on réédite avec soin et c’est Loop même que l’on entend résonner chez pas mal de groupes  portés sur le drone, à commencer par Sunn O))). Loop, donc, avec Spacemen 3, était le seul groupe dont je pouvais me vanter de tout posséder, et même en plusieurs exemplaires. Tout, et plus encore, est désormais réédité et je ne saurais trop recommander le triple CD The World In Your Eyes, qui reprend l’ensemble de leurs maxis. J’ai passé des années à ne pouvoir m’endormir qu’en écoutant la face B de leur premier, Burning World, une sorte de flottaison éthérée, mais aride et pressante – j’ai même vu Field Mice la reprendre et j’ai même la reprise sur un flexi transparent quelque part. Ensuite, il faut écouter les autres albums du groupe, répartis sur 3 CD, désormais dédoublés grâce à des bonus. Tout cela est juste un retour de mystique, mais il faut bien avoir une religion, quelque part.

Publicités
8 commentaires
  1. eyeless a dit:

    Et dire que les Inrocks à l’époque dénigrait cette musique … J’ai pas assez approfondit à cause d’eux et leur trop grande influence à une époque sur mes gouts musicaux, mais je garde de très bons souvenirs de ces boucles de guitares que je passait en …. boucle.
    J’ai découvert assez récemment ce qu’a fait Chris Watson (?) au sein de Main c’est très différents mais excellent, je retrouve une bonne partie de l’évolution de mes gouts dans cette musique.
    Bon j’ai honte mais j’ai récupéré des choses de La Monte Young, il va falloir me filer des clefs parce que là c’est trop difficile …

  2. Oui, LOOP c’était excellent. J’ai passé un extrait de « The gilded eternity » (mon préféré) dans Songs of Praise hier soir. Ensuite tout ce qu’a fait Robert Hampson (et non pas Chris Watson) dans MAIN est très bien aussi… Et aujourd’hui il est souvent invité aux concerts du GRM, c’est un parcours logique.

  3. T. a dit:

    Jusqu’à la fin des années 90, date où elles sont rentrées dans le mainstream, les inrocks auront surtout brillé par leur notoire inaptitude à repérer les plus puissantes mutations musicales. Cette tendance a pu confiné à un autisme de génie.

    T.

  4. vincent a dit:

    « les inrocks auront surtout brillé par leur notoire inaptitude à repérer les plus puissantes mutations musicales. »

    tu entends quoi par « les plus puissantes mutations musicales » ?

  5. eyeless a dit:

    Ouais je suis d’accord avec Vincent, c’est un peu facile de tirer sur les inrocks, je leur dois une bonne part de mes découvertes musicales entre 1988 et l’arrivée d’internet et je découvre encore certaines choses, grâce à eux, tiens Astrid par exemple tout récemment.

  6. T. a dit:

    J’entends la House principalement, mot qui est resté tabou un bout de temps dans ce journal, ainsi que le hip-hop, première couve avec De La Soul vers 94.

    Entre-temps de brèves encarts, Aphex Twin vers 93, une chronique de John O’Pills vers 88 qui demandait aux kids s’ils voulaient bien le laisser s’aventurer sur le dancefloor, Bjork qui cite dans la foulée les raves et Oliver Lake vers 91…

    Bref, c’est maigre.

    Je peux t’assurer que de l’autre côté du Channel à la même époque, la chanson était bien différente. Idem pour Amsterdam, Berlin, Zurich, Genève…

    T.

  7. Il est presque devenu « tendance » de dénigrer les Inrocks, de dire « c’était mieux avant, il sont devenu consensuels ». Certes, je suis pas tout le temps d’accord avec eux mais je dois reconnaitre qu’ils m’ont fait découvrir nombre d’artistes incontournable. Ils ont contribué à ma culture musicale et je ne suis pas le seul. C’est presque freudien : il faut tuer le père !
    A + !!!!!!

  8. cq ablette a dit:

    Merci à Discoglosse et Songs of Praise (Aligre FM, 93.1, tous les Lundis de 19H30 à 21H00) simplement la meilleure émission de radio parisienne qui nous propose un large éventail de musique. J’ai justement acheté « The World in Your Eyes » cette après midi (j’hésitais, je ne savais pas quel disque de Loop j’allais prendre …). Plus tard je passais chez Bimbo Tower et achetais le « Dijon ’79 » de Circle X. Donc merci, Joseph, Discoglosse et chers lecteurs, soutenez Les Instants Chavirés (qui ont annulé tous les concerts jusqu’en fin d’année pour cause d’amputation de subvention de la mairie de Montreuil, bien joué Dominique Voynet !!! et celle du Conseil Régional). Merci de signer cette pétition http://instants.mollo.fr pour les soutenir. Les Instants en danger, c’est vraiment une cata comme si Songs of Praise disparaissait des ondes hertziennes (ne parlons pas de malheur, je touche du bois, ma tête en l’occurence). Allez bye

%d blogueurs aiment cette page :