Spermanga de Pakito Bolino, publié par l’Association

Certains livres ne peuvent être datés, ils sont forcément antidatés de naissance. Celui-ci, tout juste édité par l’Association, est un objet sans concessions, ni contraintes, qui évoque tout à la fois Jack Kirby et Gary Panter, la pop et le punk. De quoi s’agit-il ? D’une bande dessinée qui se lit comme elle se regarde, qui contient une narration fantôme, relaie des échos de lectures de comics, de mangas, fonctionne comme une collection de fantasmes nerveux, évoque par son format quelques beaux livres d’il y a vingt ans, et ouvre une brèche très attendue, inconsciemment : celle qui dit qu’il est possible de faire des livres qui débordent, des livres qui ne sont que des marges, jamais dans les cadres, et qu’il est possible de (se) raconter des histoires autrement, par la bande, par l’oblique.

Publicités

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :