J’aime bien l’album de Pivot et sa pochette à la Jean-Michel Jarre

Je découvre en ce moment ce disque, dont les strates et les couches m’étonnent, au-delà du rock, et me donnent envie d’y plonger plus avant. Et j’aime bien sa pochette, conçue par Michel Granger, qui avait été dans les années 70 l’auteur de celles de Jean-Michel Jarre.  Ce qui donne envie d’aller voir dans les bacs à soldes (mais en reste-t-il ?) pour comparer…

4 commentaires
  1. eyeless a dit:

    On s’est beaucoup moqué (à raison) de Jean-Michel Jarre, musique d’ascenseur, show pyrotechnique … Le problème est que Jean-Michel Jarre est mon premier amour musical, vers 9-10 ans, qu’il est sans doute responsable de ma passion pour la musique électronique, (Kraftwerk et Tangerine Dream était sans doute moins accessible et disponible pour moi à l’époque).
    Et j’écoute encore aujourd’hui Oxygène avec une certaine émotion.

  2. C’est vrai, Jean-Michelle Jarre n’est vraiment pas « hype ». Mais à l’époque, il permit au grand public de découvrir les musiques électroniques ! Je me souvient gamin de ses shows pharaoniques, de cette musique étrange et mystérieuse, de ces énormes synthés. J’ai, à l’age de 8/11ans, écouté ces albums ! Après, cela m’a vite passé quand, à 14 ans, j’ai découvert les Bérurier noir, Sex Pistols, Noir Desir, Gong, Bauhaus et « Cosmos Factory » du Creedence. Son écoute m’a peut-être préparé à ma période « Rave-party » à l’age de 18 ans !!! Qui sait. A + !!!!

  3. jlg a dit:

    sans oublier son talent pour les mots « bleus ».

  4. C’est vrai, c’est lui qui a écrit ce magnifique texte magistralement interprété par Christophe. J’avais oublié !

%d blogueurs aiment cette page :