Archive

Archives de Tag: Playlist

Après un premier essai très "neurasthénique" et inspiré par le milieu de cet été , suivi d’une riposte cool de mon homie Crocnique, voici une nouvelle salve : un autre summer mix fait entre deux, avec l’ordinateur qui crache ce qui lui reste dans le disque dur, le vent dans les oreilles, la montagne en face. J’ai appelé ça "a dream of Georgia cotton & a California wife" d’après un morceau qui m’obsède en ce moment, pas vraiment relevé le niveau question "absence totale de rock festif et pop estivale", ce que prouve le tracklist que voici :

Pacific – Mineral (Creation)
Oren Ambarchi – Mort Aux Vaches track 4 (Mort Aux Vaches)
The Alps – Instant light (Mexican Summer)
Mass – Mass (4AD / Desire RE)
Mickey Newbury – San Francisco Mabel Joy (Drag City RE)
Keith Fullerton Whitman – Generators 1 (Root Strata)
In Camera – Fragments of Fear (4AD – Desire RE)
Slowdive – Crazy For Love (Creation demos bootleg)
Opal – Harriet Brown (Rough Trade)
Raime – Retread (Blackest Ever Black)
White Hills – Polvera Di Stelle (Thrill Jockey)

Et ça s’écoute / télécharge par ici, de préférence au moment de la sieste. La photo est de Bruce Davidson, dont le Subway est réédité fin septembre par Aperture.

Nouveau venu (au moins chez moi) parmi les labels d’ici qui pourraient aussi bien être de Los Angeles, Hands In The Dark a déjà sorti quelques jolis disques et m’a fait le plaisir de composer un mix spécialement pour ce blog. Vous pouvez en télécharger tous les titres par ici ou juste l’écouter 

Et en écoutant le mix, vous pouvez aussi lire les commentaires livrés par le label :

Infinite Body « Dive »
Parfaite intro pour ce titre issu du prodigieux album « Carve Out The Face Of My God » paru l’an dernier sur Post Present Medium. L’ambient-Drone-Synthétique de Kyle Parker, jeune rescapé de la Harsh Noise californienne… Tout simplement fascinant!

Cankun « Your Fingers The Snakes » (HITD 004)
Découvert par hasard une nuit d’insomnie, la musique de Cankun, marquant la fin d’Archers By The Sea (« They Were Floating Over The Mountain,They were kings », La Station Radar, 2010), précédent projet de son géniteur, est une douce gifle lo-fi mêlant ambient-psychedelic / collages funky et nous entraînant dans un paradis exotique lointain et radieux…

Ducktails « Beach Point Pleasant »
Le 1er album éponyme de Matthew Mondanile aka Ducktails (également membre de Real Estate) revêt une teneur, des ambiances et des textures psychédéliques et estivales toutes particulières. L’été n’est pas loin… Écoutez cet album!

 Las Robin « La Hora De Los Novios »
Magnifique morceau du duo féminin mexicain Las Robin et tube secret gardé par le pays des tacos et des cactus sorti à la fin des années 60. Un titre sensible et mélancolique, limite dream pop, à la gloire de l’amour et de dieu, thèmes récurrents mais d’habitude abordés par les Mariachis et bandas sous forme de musette. 

Rangers « Deerfield Village »
Un cocktail kitsch, groovy, étrange et hallucinatoire. Avec  « Suburban Tours », paru l’année passée sur la turne anglaise Old English Speeling Bee, Rangers a tout simplement réussi à pondre l’ un des tout meilleurs album de 2010.

A Fight For Love « Ocean » (HITD 002)
Tirant son nom d’un film de John Ford dont l’intégralité des copies a été perdue, A Fight For Love a sans doute composé avec « Ocean » l’hymne pop du label. C’est en tous cas le titre le plus  immédiat. La route vers les vacances, les premiers flirts adolescents, les souvenirs égarés, le soleil brulant… 2ème référence HITD sous haute influence Beach Boys.

Sacred Harp « Brother Green » (HITD 005)
Daniel Bachmann, 21 ans et guitariste hors pair sort en 2009 son 1er enregistrement cassette sur le label Mirror Universe Tape. Octobre 2010, le jeune homme récidive avec un 1er album (autoproduit) hallucinant de maîtrise sorti uniquement en format vinyle. Après cette sortie (passée inaperçue dans nos contrées) aux forts relents d’americana, de musiques indiennes et de folk psyché, nous sommes aujourd’hui fiers de pouvoir rééditer le bijou  « Apparitions At The Kenmore Plantation ».

Metacomet « Dead Man » (HITD 003)
La traversée du grand ouest … Le vide… Une rupture à oublier. La nuit tombe. L’essence commence à manquer. Je ne perçois aucune trace de vie à l’horizon… Christina Boyd, Max Gardner et Ian Staub (Middletown, Connecticut, USA) composent un blues lent, répétitif, hypnotisant,psychédélique, d’une beauté sans nom. 

Dead Mellotron « I Hate The Way Things Are »
Derrière ce one-man-band se cache Josh Frazier, génie originaire de Baltimore et déjà auteur de 2 albums (uniquement disponible en version numérique) que nous considérons  comme des joyaux de Shoegaze-Pop à découvrir absolument. Dommage que le génie en question soit une personne antipathique doublé d’un sacré branleur… à suivre.

Carly Simon « Why (does you love hurt so much) »
Buvez, dansez, chantez, soyez heureux. A l’heure du retour en force des synthés pop, pas mal de pépites du même acabit (1992) devraient refaire surface. C’est vos parents que ça va faire sourire…

Games « Shadows In Bloom »
Tout simplement LE tube de 2010! Une fois encore, grosse influence 80′s brillamment modernisée. Ca fait grave mouche et c’est signé Daniel Lopatin (Oneohtrix Point Never) & Joel Ford.

Holy Strays  « Phrenesia »
Ayant sorti son 1er enregistrement physique sur le label angelinos NotNotFun en format cassette (tout comme Cankun), ce jeune  surdoué parisien aux influences multiples (Jazz/Krautrock…) réussit l’exploit de composer une musique complexe/expérimentale en y injectant un soupçon pop terriblement addictif.

Blank Dogs « Tin Birds »
Crasseux, pop et immédiat… Bauhaus n’est pas mort!

 Death And Vanilla « From Elsewhere» (HITD 001 / Digital Bonus Track)
Passionnés de films de zombies, de cinéma surnaturel, de Krautrock et de musique d’illustration, Anders Hansson et Marleen Nilsson composent leurs premier morceaux en 2007 dans un grenier sans chauffage surplombant le vieux cimetière de Malmö.

1ère sortie digitale de l’excellent label défricheur Beko DSL, ces mélodies simples et définitivement obsédantes ont été les vecteurs de nos 1ers espoirs, de nos 1ers morceaux référencés HITD, de notre 1ère sortie et de notre 1er sold-out !

Mon camarade d’armes Fabrice Paineau dirige depuis un an le magazine Double dont il a fait une mini bible mi-fashion mi-photos folles (cf. le numéro fait à Cuba, sorti il y a six mois…). Ces jours-ci, en plus d’un nouveau numéro, Double vient de se lancer virtuellement sous la forme d’un blog où l’on trouve déjà une hilarante parodie de Carrie Bradshaw…  Pour fêter ça, Fabrice m’a envoyé une liste de ce qu’il a écouté en 2010 et qui devrait être la première fois où le nom de Mylène Farmer est publié ici (Dalida y a déjà eu droit). Merci ?

LP’s & Compilations
Yellow Swans : Going Places
The Samps the samps
oOoOO: oOoOO OooOOooo
Dalida : 100 Classics 1956-60
Mark Mc Guire Living with yourself
Ariel Pink Before Today
Four Tet There is love in you
Autechre Oversteps
Games « Going Places »
Autre ne veut Autre ne veut
Charanjit Singh Ten Ragas to a Disco Beat
Mount Kimbie Crooks & Lovers
The_Dream Love King
Tame Impala Innerspeaker
Oneohtrix Point Never: Returnal

Singles :
Girl Unit : Wut
The Crystal Ark : The City never sleeps
Mylène Farmer Oui…mais non

En 2010, j’ai participé (de loin) à une nouvelle revue nommé Collection : on m’y avait invité à avoir un entretien avec Charles Burns. Vous pouvez lire cette discussion autour des publications les moins connues de Burns dans le premier numéro, sorti en mai dernier.Mais n’achetez pas cette revue uniquement pour cela : achetez Collection pour tout ce qu’elle contient de vraiment merveilleux, car elle traite du dessin comme personne d’autre. Ici, pas de hiérarchie entre les auteurs, mais plutôt une volonté de mettre ensemble des gens dont les travaux semblent se faire écho, soient-ils issus de la BD, de l’art plastique, des zines, etc. Sammy Stein, lui-même dessinateur, est une des personnes derrière la revue et il m’a envoyé une liste faite par lui et tous ceux qui travaillent en ce moment sur le numéro deux de Collection (et quelque chose me dit qu’on devrait y lire un entretien avec un autre grand dessinateur américain…). Leur liste était accompagnée par ces mots : "Durant cette année 2010, nous avons organisé des expositions au kiosque/images avec une trentaine de dessinateurs. Impossible de tous les citer, mais la liste est ici : http://www.collectionrevue.com/category/expositions/ Une des plus marquantes fut l’exposition consacrée à l’Atelier de la Passerelle. « L’atelier de la Passerelle est un atelier d’arts plastiques installé à Cherbourg dans la Manche et qui, depuis environ 20 ans accueille chaque semaine, des adultes déficients mentaux de tous les âges. » Quelques photos ici : http://lapasserelle-acais.blogspot.com/2010/12/kiosque-image.html" Voici leur liste :

Livres/bandes dessinées :
L’Onion vivant – Gerard Herman
Nouveaux Corps – Yûichi Yokoyama  – Matière
La grosse graine – Arthur Geisert – Autrement
Bruit de fond – JSBJ
Tell Mum Everything Is Ok #2 – éditions FP&CF
Maïa Roger - Course-poursuite dans le fromage – En Marge
Panorama du feu – Jochen Gerner – L’Association
Anna et froga #4 : Top niveau – Anouk Ricard – Sarbacane
les zines de Gregol et Poluar
The sunday books – mervyn peake et michael moorcock – denoel graphic
Walk on the lake – josé Maria Gonzalez – Solo ma non troppo
Car Parks – James Jarvis – Nieves
Coney Island Baby – Nine Antico – l’Association
Girls don’t cry- Nine Antico – Glenat
Carnella and the flash bunny’s – kikifruit -FLTMSTPC
Frui - Icinori
Feux de Forêt – Romina Pelagatti – papier gâché
Les hommes loups – Dominique Goblet – Fremok
Chronographie – Dominique Goblet & Nikita Fossoul – l’Association
L’album factice – Guillaume Dégé  – édition des Musées de Strasbourg
L’ile panorama – Maruo Suehiro
Benoît Preteseille – l’art et le sang – Cornelius
Brecht Evens -  Les noceurs – Acte Sud
L – Benoît Jacques – L’Association
La Vie de chaton – Christian Aubrun – Albin Michel

Expositions :
Eric Yahnker – nervous surf – Jeanroch dard
Ensor – Musée d’Orsay
Art brut japonais – halle St Pierre
Crimes et châtiments – Musée d’Orsay

Les disques de High Wolf ont rythmé mon année : cassettes, CDR, vinyles… J’ai aussi eu la chance de le voir jouer avec Gnod (mais uniquement pendant les 5 dernières minutes du concert, très belles) et de boire un verre avec lui plus tard dans l’année. Je lui ai demandé une liste pour l’année, arrivée avec ce texte :

2010 =

Sortie des premiers LP d’High Wolf et d’Iibiis Rooge.
Une tournée au Japon avec Topping Bottoms pour un mois de folie dans un pays magnifique.
Plusieurs live sets et des soirées mémorables avec Gnod.
Des Collaborations live avec beaucoup de monde.
La découverte de Ken Laszlo sur les routes d’Angleterre avec Alan.
Ecouter Sylvester Anfang II et Robedoor tard la nuit à Tokyo avec Ryo, Telu et Masaki.
Des supers concerts : Gnod, Sun Araw, Topping Bottoms, LSD March, Soft Circle, Omar Souleyman, Neil Campbell & Mick Flower
Quelques jours au studio Chaudelande avec Doudou et Bertrand.
Ecouter J Dilla un peu partout.
Croiser plusieurs fois Sun Araw sur sa tournée européenne avec grand plaisir.
Les concours d’Ipod DJ dans le van au Japon
Squatter chez Neil Campbell, enregistrer, découvrir sa collection de disques.
Rencontrer des gens adorables à Manchester, Lisbonne, Lyon, Londres, La Haye, Glasgow, Tokyo, Gand, Bruxelles…
Ecouter des centaines de disques avec Bart.
Scotcher sur les LP d’Harmonia, Group Doueh et The Pyramids chez Paddy.
Voir la scène française en forme avec Chicaloyoh, Holy Strays, Archers by the sea, Le petit chevalier, Motherfucking, La station radar, Ruralfaune Synth , Kôgumi, Abstraction et Grnnd Zéro.
Enregistrer les albums qui sortiront en 2011!

+

Omar Khorshid – Guitar El Chark (Sublime Frequencies)
Sun Araw – On Patrol (NNF) + Off Duty (Woodsist)
V/A – Ecstatic music from jemaa al fna (Sublime Frequencies)
Les Rallizes Denudes – Blind baby…(Phoenix)
Robedoor – Burners (Important)
Ulan Khol – III (Soft Abuse)
Moon unit – New Sky Dragon (Krayon)
JD Emmanuel – Wizards (Important)
Prince Rama – Live (Earjerk)
Gnod / Robedoor – Bored Fortress split 7" (NNF)
Keith Fullerton Whitman – Generator (Root Strata)
Vibracathedral Orchestra – Trilogy (VHF)
Yellow Swans – "Going Places" (Type)
Flower Corsano – "You’ll never work in this town again…" (No Label)
Topping Bottoms -  "Puking Heaven" (No Label)

Pour cette fin d’année, j’ai demandé à Felicia Atkinson, dont j’aime les dessins minimalistes et la musique crépusculaire de faire une liste de chansons. Elle m’a donné sa liste commentées et des dessins qui vont avec chaque morceau. Elle a aussi écrit ces lignes : " j’ai choisi cinq chansons qui se déroulent comme cinq routes, cinq embranchements. Cinq expériences initiatiques. De Mars à Juillet 2010, j’ai voyagé à travers les Etats-unis. De Chicago à New York, de Seatle à Los Angeles. Avec Bartolomé, nous avons pris la route one et 101 pour longer les côtes d’Oregon et de Californie. Nous n’avions pas forcément ces chansons pour la route, mais elles auraient pu être là, et je les imagine très bien dans une voiture qui reviendrait d’un repas de Noel, dans la nuit, entre Cannon Beach et Elk, Oregon…"

The Alps,  Drop In, tiré de "le voyage" (type records)


C’est comme un générique de début, à chaque fois que j’écoute ce morceau j’ai envie de décrocher un énorme sourire, la tête en arrière, au ralenti. C’est la chanson parfait du co-pilote. J’ai rencontré Jefre Cantu, un des membres de The Alps à San Francisco, c’est pour moi un des musiciens actuels les plus talentueux. Cet album excellent de The Alps, " Le Voyage", est sorti sur Type, et évolue à chaque morceau comme un très bon film, se complexifie, se densifier l’air de rien, vers l’abstraction. The Alps ont réalisé un autre disque sur Spekk, ce qui  fait de nous des  "label mates".

Smog, Cold Discovery, tiré de dongs of sevotion (drag city)


J’adore l’amertume de Bill Callahan, sa manière de faire des chansons comme de serrer les poings. La dernière fois que je l’ai vu jouer, c’était en solo, au Hide out de Chicago, un " charity concert" contre la maltraitance des enfants, en avril dernier. C’est une salle, où j’ai déjà joué quelques années auparavant, je n’y étais pas revenue depuis. Un bar tout en bois comme dans Twin Peaks, perdu dans une zone industrielle. Il y avait des hot dogs, une foule respectueuse, et il jouait deux fois de suite, sans perdre de sa verve et de son âme,  pour récolter de l’argent pour les enfants. De sa gestuelle,  de la précisionde sa voix tombaient des charbons ardents.

Topaz Rags, Wear You Thin, tiré de "capricorn born again" (Not Not Fun records)


Topaz rags et un des multiples groupes qu’ont incarnés les icônes sonores et crudivores de Los Angeles Britt et Amanda Brown de Not Not Fun. Topaz Rags reste pour moi un secret caché, un mystère brûlant. J’aime la rareté des sorties, la vapeur de chaque morceau. Nous les avons rencontrés à LA en juillet dernier, organisant une rencontre Kaugummi et Not Not Fun. Ce sont des gens adorables, drôles généreux. J’ai réalisé qu’Amanda avait un an de moins que moi, qu"elle avait déjà fait plus que je ne ferait jamais de toute ma vie,et je me suis sentie si minuscule face à elle. Elle est si inspirante. C’est une magicienne.

Love, a house is not a motel, tiré de "Forever Changes" (Elektra records)


Cette chanson se situe pour moi quelque part entre Easy rider et Zabriskie point. Un coucher de soleil….Entre le printemps et l"automne nous avons perdus Pocahaunted et Dennis Hopper. Toutes ces feuilles dorées…. J’adore l’automne où les dépouillent deviennent de l’or et évidemment  Love, groupé parti trop tôt. Love. Quel nom. Et celui de la chanson " A house is not a motel" et celui de l’album " Forever Changes". La sémantique comme un lasso de Love est géniale, elle guide les chansons, elle les mets au défi puis les dompte.

Neil Young, Revolution Blues, tiré de "On the Beach" (Reprise records)

Chanson cosmique par excellence, Dans Revolution Blues, Neil Young arrive non seulement à désigner le monde réel et imaginaire avec cette chanson, mais aussi son moment d’inspiration, son moment de studio, ce que ça provoque en lui, ce qu’il décide de donner à l’auditeur. J’ai toujours vu Neil Young comme un démiurge, un faiseur de pluie qui multiplierait les secondes de son monde et les distribuerait au coeur les plus démunis. Au Etats-Unis, je n’ai pas rencontré un seul musicien qui n’était pas un fan absolu de Neil Young. La première chanson que nous avons écouté le Premier Janvier 2010 était la première de Zuma : " don’t cry no tears". En juin dernier, j’avais pris un billet de concert pour aller le voir jouer à Louisville, mais j’ai attrapé la maladie de Lyme est suis restée clouée au lit à la place. J’ai voulu donné ma place à David Pajo et à un autre membre de Slint qui habitait à Louisville. Le premier m’a répondu qu’il habitait maintenant à New York et l’autre aurait adoré mais il travaillait. J’imagine la place vide dans l’arène. Un jour nous y reviendrons…

La playlist est en écoute ici.

Je suis très friand des livres édités par Kaugummi : cette maison quasi artisanale de Rennes publie fréquemment des fanzines et petits livres de photos ou de dessins très touchants, faits avec dévotion et amour. Le patron, Bartolomé, m’a envoyé une liste de choses marquantes pour lui en 2010. Voici sa liste :

DISQUES
Yellow Swans "Going Places" (Type)
Heavy Winged "Fields Within Fields" (Three Lobed)
Robedoor "Burners" (Important)
Boris "Absolutego + Drone Evil 2" (Southern Lords)
Topping Bottoms "Towers of Spines" (Not Not Fun)
Evan Caminiti "West Winds" (Three Lobed)
Sylvester Anfang II "Commune Cassetten" (Blackest Rainbow)
Prince Rama "Live (Earjerk)
Pocahaunted "Make It Real" (Not Not Fun)
Les Rallizes Denudes "Blind Baby Has It’s Mothers Eyes" (Phoenix)

LIVRES
Estelle Hanania "Parking Lot Hydra" (Decathlon)
Collectif "False Flag" (Fltmstpc)
Jan Kempenaers "Spomenik" (Roma)
Charles Burns "Toxic" (Cornelius)
Matt Lock "Time Fears" (Nieves)
Nicholas Gottlund ‘Plain & Fancy" (Golden Age)
Mat Brinkman "Heads, 44" (Picture Box)
Yuichi Yokoyama "Nouveaux Corps" (Matière)
Ari Marcopoulos "Detroit 2009" (Dashwood)
Collectif "Bruit de Fond" (Jsbj)

Jérôme, comme l’an dernier quand il livrait sa liste des années 2000, livre ici une liste de disques qui ont marqué son année. Ceux qui le connaissent savent qu’après avoir été au coeur de deux des magasins de disques les plus importants à Paris durant les années 90 (Danceteria, Rough Trade), fondé un label, Artefact, qui était le Mo Wax / Warp français, puis travaillé chez Chronowax et Pias (des maisons de disques), Jérôme anime le site Official.Fm (ancient Fairtilizer.com) ainsi que l’excellent label Desire Records, dont il est le directeur artistique. Pour cette maison, il sort des disques de groupes glanés selon ses coups de coeur, et qui, pour l’instant témoignent d’un rock sombre, post new wave, parfois synthétique et minimal, souvent animé par une passion communicative. Parmi les disques sortis par Desire cette année, je recommande l’album de Démontré, celui des vétérans post-punk Ike Yard, celui de Tense. Mais qui ne sont qu’une face cachée de l’iceberg : l’ensemble des disques de Desire forme une famille sans cesse grandissante dans laquelle chaque disque semble répondre au suivant. Voici, en tout cas, les disques de 2010 pour lesquels Jérôme a précisé : "en gras italique mon disque de l’année dans la catégorie. Suivent les autres dans l’ordre alphabétique."

albums
These New Puritans – Hidden (Angular Recording Corporation)
1349 – Demonoir (Indie Recordings)
Autechre – Oversteps (Warp)
Beach Fossils – Beach Fossils (Captured Tracks)
Beach House – Teen Dream (Sub Pop)
Bestianity – Root ( Dais)
Best Coast – Crazy For You (Mexican Summer)
Cindytalk – The Poetry Of Decay (Editions Mego)
Tim Cohen – Laugh Tracks (Captured Tracks)
Death In June – Peaceful Snow (New European Recordings)
Dum Dum Girls – I Will Be (Hozac)
Eddy Current Suppression Ring – Rush To Relax (Goner)
Eleh – Repose (Important)
Factory Floor – Lying / A Wooden Box (Blast First Petite)
Former Ghosts – New Love ( Upset The Rhythm)
The Fresh & Onlys – Play It Strange (In The Red)
Ghost – Opus Eponymus (Rise Above Records)
Hole – Nobody’s Daughter (Mercury)
Motorama – Alps (Motorama)
Joanne Newsom – Have One On Me (Drag City)
Oneothrix Point Never – Returnal (Editions Mego)
Salem – King Night (IAMSOUND)
Tamaryn – The Waves (Mexican Summer)
Watain – Lawless Darkness (Norma Evangelium Diaboli)
Weekend – Sport (Slumberland)
Wild Nothing – Gemini (Captured Tracks)

Wild Nothing – Gemini (Captured Tracks)

EP / Singles
Zola Jesus – Stridulum (Sacred Bones)
All Saints Day – It’ll Come Around (Art Fag)
Cosmetics – Soft Skin (Captured Tracks)
Crocodiles – Neon Jesus (Hell! Yes)
Flats – EP 1 (Loog)
Hygiene – Things That Dreams Are Made Of (La Vida Es Un Mus)
oOoOO – Mumbai (Triangle)
Electricity In Our Homes – You’re Doing So Well (Sweatshop Records)
Hanoi Janes – Specks Ho! (Captured Tracks)
Raime – EP (Blackest Ever Black)
Soft Metals – The Cold World Melt (Captured Tracks)

reissues / compilations
Portion Control – Progress report 1980-1983 (Vinyl-On-Demand)
A Frames – 333 (SS Records)
Chris Carter – The Spaces Between(Optimo Music)
Current 93 – 8LP box set (Vinyl-On-Demand)
Deutsche Wertarbeit - Deutsche Wertarbeit (Medical Records)
Bob Dylan – The Wittmark demos 1961-1962 (Sony)
JD Emmanuel – Wizard (Important)
Explode Into Colors – Quilts ( M’Lady’s)
Alan Lomax Series (Mississipi Records)
Ranta / Lewis / Plank – Mu (Metaphon)
Units – History Of The Units (Community Library)


Vous écoutez l’émission Songs of Praise ? Elle existe depuis plus longtemps que j’arrive à m’en souvenir, toujours habitée par un besoin de découvertes, de partage et d’explorations musicales. Récemment, les trois garçons qui l’animent m’ont invité pour parler de ce blog, de mes livres, de la musique de Discipline, etc. En juillet, l’émission était consacré uniquement à la musique sortie sur cassettes. L’occasion de demander à ses animateurs de faire leur liste de cassettes de l’été… La voici :

ROBIN FOX, " A handful of automation" (Mego)

CONES, "Lose your illusions" (Meudiademorte)

ANTI/UTON, "Sininen nauha" (Tapetektoniks)

LAUNDRY ROOM, "Coronal transient" (self released)

RAINIER LERICOLAIS, "Rodchenko à Paris" (Galerie Marion Meyer)

STARVING WEIRDOS, "Today is the clearest stream" (Blackest Rainbow)

M AX NOI MACH, "Creeper" (Ormolycka)

ANTHRO REX, "Awesome graphics" (Ormolycka)

PISTOL DISCO, "Evigt Grön" (Ormolycka)

SYNT.TOFS/SHAMS, "Honcking vs fucking" (Ormolycka)

BLACK EAGLE CHILD"Thursday" (K7)

AIMER"Death Cracks Nciz" (K7, Burn Real)

18th FLOOR RESIDENTS"L’imposture" (K7, Burn Real)

HATERS"Wind licked Dirt" (K7, Hanson)

GETATCHEW MEKURYA "s/t" (K7, Ibex Music Shop)

HAIR POLICE "Obedience cuts" (K7, Hanson)

LASSE MARHAUG "The sky above the bud below" (K7, Presto)

MAJA S.K. RATKJE "Danse macabre" (K7, Kassettkultur)

MARANATA "Site point" (K7, Kassettkultur)

JON WESSELTOFT "Singing cobra ecstasy" (K7, Tape Rape)

LAYERS OF THE ONION "Binnorie" (K7, Droningonrecords)

V/A "25 years" KORM PLASTICS (K7)

EXPO 70 "Center of the earth" (K7, Sonic Meditations)

ENFER BOREAL "Sea of tranquillity" (K7, Digitalis)

HIGH WOLF "Supermodern temple" (K7, Krayon)

H.IDJAH HADIDJAH with GUGUM GUMBIRA "Alok Samin Batu" (K7, Jugula recordings)

ONE ARM "s/t" (K7, Zooorganisation)

MAURICE LEMAITRE "Oeuvres poétiques et musicales lettristes" (K7)

HARRY – RANI RADOVI "Rotterdam, 1991, K7)

DYLAN NIOUKIS "Dadgum my bubblegum" (Hanson)

ULTRA BONBON "North America Family Bomb", K7 (TanzProcess)

FREDRIK NESS SEVENDAL "Tinool" (K7, Sloow Tapes)

TAIGA REMAINS "Thereafter" (K7, Arbor)

ENRICO MALATESTA "standart" (K7, Presto)

EVOL "Fart synthesis" (K7, Presto)

BJ NILSEN / STILLUPPSTEYPA "Space finale" (Mego)

Cyque-Sage "field trail recordings vol.1" (K7, House of Sun)

S.CORE "Undersong" (Underground Productions, K7)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 7  124 followers

%d bloggers like this: